Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Notes de Guerre / Général de Monsabert

En réponse à -2
-1La personnalité de Monsabert de Francis Deleu

une armée antidreyfusarde en 1940 de arcole le mardi 01 mai 2007 à 11h25

Lettres au Maréchal Pétain

Monsieur le Maréchal,
J’ai lu le décret qui déclare que tous les israélites ne peuvent plus être officiers, même ceux d’ascendance strictement française.
Je vous serais obligé de me faire dire si je dois aller retirer leurs galons :
A mon frère, sous lieutenant au 36e régiment d’infanterie, tué à Douaumont en avril 1916 ;
A mon gendre, sous lieutenant au 14e régiment de dragons portés, tué en Belgique en mai 1940 ;
A mon neveu J.F. Masse, lieutenant au 23e colonial, tué à Rethel en mai 1940.
Puis je laisser à mon frère la médaille militaire gagnée à Neuville-Saint-Vaast, avec laquelle je l’ai enseveli ?
Mon fils Jacques, sous lieutenant au 62e bataillon de chasseurs alpins, blessé à Soupir en juin 1940, peut-il conserver son galon ?
Suis-je enfin assuré qu’on ne retirera pas rétrospectivement la médaille de Sainte Hélène à mon arrière grand père ?

P. Masse

27 Janvier 1941

Monsieur le Maréchal Pétain,
Je lis dans un journal « En application de la loi, M. le ministre de l’Intérieur a révoqué (entre autres noms) M. Cahen, chef de cabinet à la préfecture de la Côte d’Or.
M. le ministre aurait dû se renseigner avant de prendre cette mesure ; il aurait appris que l’aspirant Jacques Cahen a été tué, le 20 Mai, et inhumé à Abbeville. Il a suivi les glorieuses traditions de ses cousins, morts pour la France en 1914-1918, l’un comme chasseur alpin, l’autre comme officier du génie, à l’âge de vingt quatre et vingt cinq ans, nos deux seuls fils, et dont les mânes ont dû tressaillir d’horreur devant un pareil traitement.
Agréez, etc…
Mme Nersen


simple question: le ministre de l'Intérieur en 1941, n'était il pas Pierre Pucheu?

*** / ***

lue 2003 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Pucheu de Francis Deleu 01 mai 2007 20h32

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Notes de Guerre

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.02 s  5 requêtes