Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Le fuyard de Lang Son / Louis Constans

En réponse à -4 -3 -2
-1il y a d'autres témoins de debrose

Témoins,historiens,et partisans de Louis STIEN le mardi 25 juillet 2006 à 23h03

Je me demande vraiment pourquoi ce-dit Mr Debrose me prend ainsi à partie.Avoir été témoin est donc une tare quand il n'est pas de son avis?
Les témoignages sont utiles, et l'important est qu'ils se recoupent sur des faits et non des opinions.
Pour le "désastre de la RC4", sous commandement du colonel Constans,tous les historiens à partir non seulement de tépoignages, mais aussi d'archives,ont la même opinion: le projet d'opération d'évacuation de Cao Bang, par le trajet le plus dangereux qui soit, et avec de faibles moyens comparés à ceux des régiments vietminh en attente à proximité de la RC4, a été vivement critiqué, avant son application, par l'amiral Ortoli, du Comité de défense, le général Alessandri, commandant au Tonkin.
Le colonel Le Page,subordonnédu Cel Constans et chargé de l'exécution, a demandé le report de l'opération en faisant état de ses grands risques. Rien n'y fit. Le Cel Constant a ordonné l'exécution,sans aucune réserve d'intervention.
Et sans mettre en place les moyens de transmissions sûrs, assurant la permanence des communications radio.
Le résultat fut l'anéantissement des colonnes Charton et Le Page.Puis l'effarement devant la puissance vietminh sur laquelle pourtant l'attention des responsables avait été attirée.Et l'abandon de Lang Son,point-clé que Giap n'avait aucunement comme objectif.Il a été ravi: Lang Son et son dépôt d'armement et munitions sans combat!
En principe, le responsable d'une cuisante défaite est celui qui commande.Surtout quand il n'a présenté avant aucune objection.
Il se trouve que le général Gras (Histoire de la guerre d'Indochine, de plus combattant expérimenté, le général Salan, des historiens(Jacques de Folin), des écrivains avertis (Erwan Bergot,Bonnecarrère),font la même analyse que le pauvre témoin que je suis.
Les pièces d'archives aussi, mais curieusement ne sont pas citées par l'auteur du livre celles qui sont terriblement à charge.
Le général de Lattre appelé pour mettre fin à la panique a montré ce qu'était un chef. Il n'est pas resté au loin de la bataille. Et avec les mêmes troupes, il a infligé une cinglante défaite à Giap.
Que répondre de plus à Mr Debrose qui se présente comme un simple lecteur, ni témoin, ni historien?

*** / ***

lue 1145 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Je ne vous prends pas à partie de debrose 26 juil. 2006 00h15

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Le fuyard de Lang Son

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes