Les soucis du Patron - Ils étaient la France Libre - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Ils étaient la France Libre / Eric Blanchot

En réponse à -6 -5 -4 -3 -2
-1Bel et bon titre de René CLAUDE

Les soucis du "Patron" de Leon le vendredi 24 février 2006 à 14h24

"il fallut à de Lattre toute sa séduction, de bons relais auprès du Parti - et des résultats sur le front - pour faire accepter cet amalgame qui signifiait la fin des FTP."

Oui, j'ai lu çà dans les dernières pages de "Les Vaincus seront les vainqueurs", de JC Notin, au chapitre "le roitelet chasse le roi sans couronne":
****Certains milieux "gaullistes" s'inquiètent également des liens du commandant de la 1ere Armée avec la gauche qui a toujours encensé le "père de l'Amalgame". Unité chère à de Lattre, le "quinze-un", à forte proportion de FTP, est souvent considéré comme un "regiment rouge". Monsabert, quant à lui, appelle la 10e D.I. du général Billotte, à fort effectif maquisard, la "division communiste".
De Lattre se montre très prévenant avec ses officiers issus de la Résistance. Ainsi, le 25 mai 45, écrit-il personnellement à Diethelm pour que Rol-Tanguy et Godefroy, qui, au mieux, ne pourraient être proposés que comme chefs de bataillon, soient d'emblée nommés lieutenant-colonel en raison de leurs états de service. De même, quand l'Humanité relate le transport des déportés vers Mainau Reichenau (lac de Constance), c'est pour féliciter de Lattre: "Si tout est mis en oeuvre pour les soigner (...) ce n'est pas au Ministère des Prisonniers qu'ils le doivent mais à la 1ere Armée Francaise sous le commandement du général de lattre.
"***

Quelques jours plus tard de Lattre est remplacé par le général Koenig à la tête des Forces francaises d'occupation en Allemagne.

Ah, l'ambiance était bien plus cool en Autriche, apparamment....
;-)

Frédérique

*** / ***

lue 1156 fois et validée par LDG
 
décrypter

 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes