Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

1061 Compagnons / Jean-Christophe Notin

 

Quand l'Histoire s'emballait...le Connétable divisait ! de René CLAUDE le jeudi 12 septembre 2002 à 20h49

Je pense que si de Gaulle porte une lourde part de responsabilité dans la restauration des structures administratives conservatrices et le rappel de "techniciens" attentistes ou vichystes, la situation générale à l'automne 44 risquait d'échapper aux commissaires de la République nommés pour "brûler" les risques d'une mainmise des Américains dans les territoires libérés. (Un Papon est emblématique de ces recyclages express que le gouvernement du Général a couvert et parfois encouragé.) Le risque majeur du chaos n'était alors pas une expression vaine...
Soit. Mais une fois l'ordre républicain assuré, on a le sentiment que de Gaulle avait déjà tourné la page de la Résistance intérieure pour aborder son grand projet de réforme de l'Etat qu'il ne pourra pas mener à bien avant 1959.
Dans le paysage politique tendu de 44-46, il ne faut pas oublier la pression constante d'un Parti communiste français qui sortait de la guerre tout auréolé de la geste FTP et, indirectement, de la prise de Berlin par l'Armée rouge, après l'immense impact qu'eut Stalingrad sur l'opinion mondiale.
Les divisions incessantes des mouvements de la Résistance entre 42 et 44 avaient créé un climat de méfiance. Trop de désirs et d'ambitions contradictoires s'étaient confrontées dans les cercles dirigeants : une pression commune et constante des anciens résistants sur le Général pour obtenir un changement profond des structures du pays semblait impossible. Et Le Connétable avait eu l'habileté d'intégrer quelques chefs de mouvements (Frenay) dans son gouvernement provisoire...Vieille tactique de la division !
Face aux militants disciplinés et motivés du PCF, l'opposition démocratique ne sut pas se créer une base assez solide et oublier les contentieux des années noires.

Amicalement,
René

*** / ***

lue 688 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Un vrai parti porteur d'un vrai programme... de René CLAUDE 13 sept. 2002 21h07
2 Dans les sables aussi. de Jacques Ghémard 15 sept. 2002 11h19
3 La raison d'Etat contre les passions "militantes". de René CLAUDE 15 sept. 2002 12h12

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur 1061 Compagnons

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes