Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Leclerc / Jean-Christophe Notin

En réponse à -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Merci de Ralph de Butler

les lois de la guerre de arcole le dimanche 30 octobre 2005 à 10h11

Il y a les lois, et la façon dont elles sont appliquées par les exécutants, sur le terrain.
L'armée allemande ne s'est jamais embarrassée de protocole humaniste, tant dans les combats que dans le traitement de prisonniers. Tous ceux qui ont une bibliothèque de moyenne importance sur la SGM auront eu un aperçu des procédés d'une armée et d'un régime qui a commencé la guerre en mettant des uniformes polonais, et qui l'a terminée en mettant des uniformes américains. Hors des élégances des grandes percées victorieuses, la guerre allemande n'a été faite que de coups tordus, dont il serait oiseux de faire ici l'énumération même succinte. Le traitement des prisonniers Noirs et arabes, ou soviétiques, le démontre amplement, ainsi que le destin de l'infirmerie du Vercors.

Qu'on puisse, 60 ans aprés, à froid, ne vouloir s'en tenir qu'aux textes réglementaires, et aux rapports de chefs d'état-major ne donnera qu'une vue tronquée et inexacte.

Il y a la guerre des historiens, qui s'interrogent sur le sens d'un mot, d'une phrase, d'une virgule, sur un message personnel de Darlan, de Badoglio ou de Horthy.

Et la guerre par ceux qui l'ont faite, et c'est tout autre chose.

En sens inverse, dans le camp allié, la barbarie a suscité un effet boomerang, et la même barbarie, nous sommes bien d'accord. Dés juin 1940, les Sénégalais de l'armée française coupaient les oreilles des Italiens, sur le front de Menton. Et la pratique s'est étendue à toutes les armées dans tous les camps.
Certains régiments de paras américains avaient repris la coupe de cheveu et le maquillage de guerre des Indiens, mais aussi la pratique du scalp, qui est pudiquement omise par les chroniqueurs.
Les Allemands n'ont jamais hésité à tirer sur les véhicules sanitaires, ou les blessés anglo-américains, en toute connaissance de cause. Ce qui ne les empêchait pas, comme à Falaise, d'utiliser des convois d'ambulances pour apporter troupes fraiches et munitions au front. Un ancien du GC "Ile de France" me l'a relaté. Ca ne figure évidemment sur aucun acte officiel, encore moins juridique. Mais les pilotes de la RAF, à partir de ce moment, ont tiré sur toutes les croix rouges du front de Normandie. Avec des impacts souvent trés explosifs!

Quant aux viols, ils entrent dans la vieille tradition guerrière qui fait des femmes le repos du guerrier. On ne parle que des viols de l'armée rouge, par vieux parti pris anti-communiste. Mais c'est omettre le système impeccable de l'armée allemande d'organiser et codifier le viol de masse. Les femmes polonaises ou russes, raflées, tatouées, et affectées à des bordels de campagne, avec une ampleur dans les effectifs suffisante pour satisfaire les besoins de toute l'armée allemande. Pour les officiers et les élites, il y avait des bordels plus sélects, avec les plus belles oiselles du troupeau. Ray Petitfrère (puisque vous aimez les textes) atteste de bordels d'enfants en Lituanie, au bénéfice des pédophiles en uniforme.

Mais il y a trés peu d'informations sur les viols commis par les soldats allemands "korrects" et vainqueurs, à l'Ouest, en juin 1940. La propagandastaffel a fait du bon boulot. Pour les Français de 2005, comme ceux de 40, l'entrée des Allemands, c'était le défilé d'athlètes blonds et bronzés, tête nue, qui chantaient si bien, au pas cadencé.

Idem même pour les libérateurs de 1944, qui étaient pourtant reçus à bras ouverts, et ne devaient guère se voir opposer de refus. Un témoignage de prêtre, à Bayeux, relate les chaudes bagarres nocturnes entre Anglais et Américains, pour s'accaparer les faveurs des Normandes. Les archives américaines concèdent un total de 17000 viols commis en France par les G.Is, en 1944. Chiffre officiel, pour les affaires connues et jugées.

Pour les viols commis en Allemagne, du côté "alliés de l'Ouest", aucune statistique n'existe.

On ne fait pas la guerre avec des enfants de choeur. Et si on la réduit à une sorte de kriegspel rétroactif, avec des "si" et des "il eut fallu" on crée un univers virtuel et surréaliste, et on perd de vue la réalité.

Il ne faut pas se voiler la face, la guerre, c'est cela aussi.

Bien amicalement.

*** / ***

lue 789 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 La 2e DB, comme les autres de Luc 30 octo. 2005 18h47
2 pourquoi impulsive? de arcole 30 octo. 2005 22h45
3 Mieux vaut la colère que la préméditation de Luc 31 octo. 2005 12h44
1 sénégalais à Menton ? de 13emeDBLE 01 nove. 2005 12h56
2 Je confirme... de Jean-Robert GORCE 01 nove. 2005 14h00
3 désolé de arcole 01 nove. 2005 17h12
4 un élément, quand même, re-désolé! de arcole 01 nove. 2005 17h58
5 merci pour le lien... de 13emeDBLE 01 nove. 2005 19h34
2 Déplacement de contribution de Francis Deleu 01 nove. 2005 17h21

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Leclerc

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes