Nogues Giraud et les Americains - De Gaulle et Giraud - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

De Gaulle et Giraud / Michèle Cointet

En réponse à -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Giraud boosté par l'élimination de Darlan... ? de René CLAUDE

Nogues Giraud et les Americains de Ralph de Butler le dimanche 16 octobre 2005 à 19h36

Bonjour.

Pour la forme il est bon de rappeler la hierarchie en Afrique du Nord et surtout le statut de chaque pays.
Pour la hierachie furent responsables le 8 novembre 1942:

1) Amiral Darlan
2) General Juin
3) Amiral Michelier

Sous les ordres du General Juin etaient: Nogues pour le Maroc, Koeltz pour l'Algerie et Barre en Tunisie.

J'ai evoque dans un de mes "posts" la facon dont Darlan devient le superieur du General Giraud.

Il faut bien comprendre que sur le plan international c'est Darlan qui avait tous les pouvoir car delegue par le Marechal Petain.

Darlan ayant pour second le general Giraud, officiellement,
il est normal que les americains qui des le depart avait voulu mettre en place Giraud , saisissent cette chance a la mort de l'amiral...quelle aubaine.

Le General Giraud a la lecture du General Nogues etait completement depasse par les evenements et a beneficie de l'aide et du support du General Bergeret et de son groupe.

Les Americains avaient besoin de Nogues au Maroc et rien n'indique qu'il avait des visees politiques.

Les americains ne semble pas avoir fait grief a Nogues d'avoir oppose une defense contre l'entree en guerre de l'armee americaine au Maroc.

Que Murphy ait pu penser une minute qu'il pouvait realiser cette affaire de debarquement dans les conditions que nous connaissons montre qu'il manquait completement de bon sens.

Meme le general Bethouart apres coup le reconnait dans son livre.

Pour terminer, le General de Gaulle arrive a Alger tres rapidement et il ne lui faudra pas longtemps pour jauger son ancien patron de Metz.

Au passage meme sur le plan militaire, le general Giraud avait tendance a manquer de finesse.

Au Maroc , ou il avait combattu pendant la guerre du Rif, certains officiers des Affaires Indigenes l'appelaient le boucher car comme en 14/18 il avait tendance a envoyer ses soldats a l'attaque "coute que coute"...

*** / ***

lue 1565 fois et validée par LDG
 
décrypter

 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes