Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Rappelé au service - Weygand
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Combat - Résistance (France)
-

L'un des premiers mouvements de résistance en Zone Sud. Fondé par Henri Frenay. Le mouvement "Combat" est issu de la fusion du MLM (Mouvement de Libération Nationale)d'Henry Frenay et Bertie Albrecht avec le Mouvement des Démocrates Chrétiens "Libertés".


Darlan (François) - France
-

(1881-1942) Commandant d'une batterie de canonniers marins pendant le Première Guerre mondiale, François Darlan est nommé en 1926, directeur du cabinet de Georges Leygues, ministre de la Marine. Il s'y consacra déjà à la rénovation de la flotte. En 1934, il reçoit le commandement de l'escadre de l'Atlantique; en 1936, chef d'état-major général de la Marine; en 1938, amiral de la flotte.
En juin 1940, il entre dans le gouvernement de Pétain comme Ministre de la Marine. En décembre 40, à la suite du renvoi de Laval, il est nommé vice-président du Conseil et est considéré comme le dauphin du Maréchal Pétain.
Présent à Alger, en novembre 42, lors du débarquement américain en AFN, Darlan se rallie à la cause alliée après s'y être opposé quelques jours. Il sera assassiné le 24 décembre suivant par le jeune Bonnier de la Chapelle.


Gaulle (Charles de) - CDG - France libre
-

A hissé le grade de Connétable bien au dessus de celui de Maréchal, fut il de France.
Le site officiel

Dans ce texte :

Opposition de carractère ou opposition politique ? de Jacques Ghémard le vendredi 12 décembre 2003 à 23h59

Bonsoir,

Pour ma part j'ai trouvé que cet article sur Weygand/De Gaulle limitait l'opposition entre les deux hommes à une incompatibilité d'humeur.

Ce serait bien réducteur de penser que leurs décisions réciproques puisse se fonder sur des questions de personnes. Ecoutez Weygand page 457 au début du chapitre V de la partie "mission en Afrique" :

*** Si le général de Gaulle avait compris son rôle uniquement comme celui d'un soldat appelant à lui ses compagnons d'arme pour continuer la lutte contre l'ennemi, rien ne pourrait lui être reproché. Au contraire, le général de Gaulle en consacra une grande part à des buts politiques ***

Continuer la lutte est pourtant une décision politique si on continue ce combat pour la France. Pour ne pas faire de politique, il aurait probablement fallu que de Gaulle crée un "légion" au service exclusif des Britanniques et oeuvrant donc pour leur politique.

Mais si Weygand reproche à de Gaulle d'avoir fait de la politique c'est que de Gaulle s'est opposé à la politique de Vichy. Weygand a de son coté servi Vichy sans sourciller sur le plan de la politique intérieure et donc, par exemple, pour les lois raciales. Sur le plan de la politique extérieure, il a à l'évidence traîné les pieds un peu plus que d'autres, mais avec des résultats qui ne me semblent pas très probants.

Alors pourquoi toujours caricaturer l'opposition de Gaulle / Weygand, Darlan, Giraud, en oppositions de caractères ou en querelles de généraux ?

Amicalement
Jacques

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.04 s  3 requêtes