Décryptage du forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


Le magazine de l'histoire de la guerre mécanisée et des engins militaires
 
 
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Batailles & Blindés - Collectif
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Combat - Résistance (France)
-

L'un des premiers mouvements de résistance en Zone Sud. Fondé par Henri Frenay. Le mouvement "Combat" est issu de la fusion du MLM (Mouvement de Libération Nationale)d'Henry Frenay et Bertie Albrecht avec le Mouvement des Démocrates Chrétiens "Libertés".


Panzer Korps - PZK - Allemagne nazie
-

Corps blindé. Cette dénomination, bien souvent mentionnée à tort dans les écrits concernant les combats de 1940, n'est apparue qu'en Russie, en octobre 1941. Auparavant, les corps blindés portaient la dénomination de Armee Korps (motorisiert) : AK (mot.)


R - Résistance (France)
-

Dans le cadre de l'organisation de la Résistance, la lettre R suivie de 1 à 6 indiquait une région de la zone Sud (zone non occupée jusqu'en 1942).
R1 : Région Rhône-Alpes (centre Lyon).
R2 : Région Provence-Côte d'Azur (centre Marseille).
R3 : Région Languedoc-Roussillon (centre Montpellier).
R4 : Région du Sud-Ouest (centre Toulouse).
R5 : Région de Limoges (centre Brives puis Limoges).
R6 : Région de l'Auvergne (centre Clermont-Ferrand).

En zone Nord occupée, les régions étaient définies par les simples lettres : P - A - B - C - D - M
(voir "zone")


Seconde Guerre Mondiale - SGM
-

Les anglo-saxons écriront WW2 ou WWII pour World Ware Two. Bon à savoir pour une recherche utile sur le Web.


Totalize
-

Lors de la campagne de Normandie, nom de code attribué à l'attaque blindée lancée le 7 août 1944 dans le secteur de Caen en direction de Falaise.


Wehrmacht - Allemagne nazie
-

L'armée allemande sous le IIIe Reich. Littéralement Wehrmacht signifie "puissance (ou force) défensive". L'armée allemande prend ce nom en 1935 à la place de "Reichswehr" (voir ce terme).


GI - Government Issue - USA
-

Fantassin dans l'armée américaine ( 1940 à nos jours )


SS - Schutzstaffel - Allemagne nazie
-

"Echelon de protection" ou "Section de protection".
Créée en 1923, la SS est d'abord la garde prétorienne de Hitler. Sous l'impulsion de Heinrich Himmler qui en prend la tête le 6 juin 1929, elle devient la police du Reich. A partir de 1937, la SS est chargée de la gestion du système concentrationnaire.
Himmler portera le titre de "Reichsfürher-SS".

A partir de 1935, la SS se subdivise en différentes branches notamment:
- SS Verfügungstruppe (troupes mises à disposition), organisées militairement et qui deviennent, au début de la guerre, les Waffen SS.
- SS Totenkopf (tête de mort) chargées de la garde des camps de concentration.

Dans ce texte :

Au sommaire du n° 58 de Francis Deleu le dimanche 22 décembre 2013 à 12h34

+ SCUD Hunters - Chasse aux SCUD pour les forces spéciales

Août 2013. Cela fait presque deux ans et demi déjà qu’une guerre civile aux relents d’épuration confessionnelle déchire la Syrie. Le 21 du mois, une attaque au gaz sarin perpétrée par le régime dans la banlieue de Damas fait des victimes par centaines. Certes, il s’agit là d’une salve de roquettes, mais il n’en reste pas moins que la Synthèse nationale de renseignement déclassifié, document français officiel, liste encore, au rang des moyens intrinsèques de l’arsenal syrien, d’antiques Scud‑B et Scud‑C. Ce n’est pas tout. Diverses nations occidentales caressant alors l’espoir de commanditer une prompte riposte, une des options envisagées consiste à envoyer une escadrille d’avions larguer quelques bombes ou missiles guidés.
par Jean-Jacques Cécile.
+ Quand les Vikings se fachent - La bataille de Sarci-Kalesija
Le rôle délicat de la FORPRONU, cette force de protection des Nations unies déployée dans les Balkans en 1992 pour séparer les factions croates, serbes et bosniaques et créer les conditions de paix nécessaires à un règlement de la crise yougoslave, est apparu aux yeux de la population de l’Hexagone à la faveur du sacrifice des soldats français sur le mont Igman et dans la région de Sarajevo. D’autres contingents de casques bleus ont subi des attaques virulentes de la part des différentes milices, notamment les Scandinaves prêts à faire parler la poudre dans les situations les plus explosives !
par Yann Mahé.
+ I. SS-Panzer-Korps dans l'oeil du cyclone
Il est des retraites qui peuvent se transformer aussi bien en déroutes qu’en victoires. Lorsqu’il est obligé de rompre le combat à la fin de la campagne de Normandie, le I. SS-Panzer-Korps fait face à son destin. Pratiquement encerclés dans la poche de Falaise, ses hommes n’ont que très peu d’espoir de s’échapper. Cependant, la qualité de son encadrement, la cohésion et la motivation propre à cette armée prétorienne sont autant de facteurs susceptibles de la sauver du désastre. Pour s’en sortir, les Waffen‑SS du SS-Obergruppenführer Georg Keppler, successeur du célèbre « Sepp » Dietrich, vont devoir franchir à pied 600 kilomètres de territoire hostile en étant talonnés par deux groupes d’armées mécanisés. Mission impossible ?
par Hugues Wenkin.
+ Tank Buster! (deuxième partie) - L'infanterie américane dans le combat rapproché antichar
La distribution des lance-roquettes bazookas dans les unités de l’US Army, en 1943, a bouleversé la nature du combat antichar pour le GI’s. Au fil des engagements, l’emploi au feu de cette nouvelle arme va faire l’objet d’affinements, pour finalement s’imposer comme l’arme indispensable au groupe de combat de l’infanterie américaine jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale.
par Luc Vangansbeke.
+ La Worthington Force - Opération "Totalize"
Alors que « Cobra », l’opération qui a permis de rompre le front allemand fin juillet 1944, a été largement médiatisée, on ne peut en dire autant de l’opération « Totalize ». Cataloguée dans la catégorie des offensives infructueuses britanniques, dont « Goodwood » reste l’archétype, cette opération mérite pourtant mieux que cela. La percée du IInd Canadian Corps en direction de Falaise entre le 7 et le 10 août 1944 a en effet offert l’opportunité d’une exploitation victorieuse qui aurait conduit à un encerclement complet de la Wehrmacht au sud de la Seine. Mais l’espoir fut déçu, et « Totalize » constitue une remarquable étude de cas pour comprendre la difficulté à convertir une percée initiale en une exploitation victorieuse, une manœuvre fondamentale de la guerre mécanisée moderne.
par Nicolas Aubin.
+ Rommel à Mersa Matrouh
Mersa Matrouh est la bataille qui n’aurait pas dû avoir lieu. Le maréchal Ugo Cavallero, chef d’état-major du Regio Esercito, et le maréchal Albert Kesselring, commandant en chef du front Sud, souhaitent que la Panzer-Armee « Afrika » se positionne sur la frontière égypto-libyenne après la prise de Tobrouk le 20 juin 1942. Il importe avant tout, selon eux, de s’emparer de Malte. Fort de l’appui du Führer et de celui du Duce, Le Generalfeldmarschall Erwin Rommel entame pourtant l’invasion de l’Égypte, où son destin se jouera à El‑Alamein.par Benoît Rondeau.
+ Secret défiance
L’armée européenne est un concept ; elle n’existe pas. Ce qui existe en revanche, c’est une organisation technocratique : la Politique de Sécurité et de Défense Commune (PSDC),
elle-même instrument opérationnel de la Politique Étrangère et de Sécurité Commune (PESC) de l’Union Européenne.
par Diogène.
+ Blindorama - Tchécoslovaquie 1923 - 1945
par Yann Mahé.

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.14 s  3 requêtes