Théo Morell - médecin d'Hitler sur le forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

Théo Morell - médecin d'Hitler

Ottmar Katz

C'est à Munich, au mois de mai 1936 et au chevet d'un malade, qu'Hitler fit la connaissance du docteur Théo Morell. La confiance que ce dernier inspira à Hitler fut si grande qu'il le choisit immédiatement comme médecin personnel. Malgré les intrigues, Morell le resta jusqu'au 21 avril 1945.
La lecture de ce curieux ouvrage interpelle. Comment ce dictateur hypocondriaque, insomniaque, souffrant de mille maux, littéralement drogué à force de prises de médications en tout genre... a-t-il pu diriger le 3e Reich ? Sans être médecin, comment ne pas admettre - à la lecture des mémoires de Morell - qu'Hitler avait plutôt sa place dans un institut de soins psycho-pathologiques plutôt qu'à la tête d'un gouvernement.

Présentation de l'éditeur.

Si l'on en croit la légende, les injections du docteur Morell auraient détruit le Führer et le Reich. Cette biographie rétablit la vérité.

Théo Morell est le personnage le plus mystérieux du Troi­sième Reich. En tant que médecin particulier de Hitler, il a pris une place prépondérante dans l'histoire de l'Allemagne, comme aucun autre médecin ne l'avait fait avant lui. Personne, autant que lui, n'a eu à connaître aussi bien les puissants du régime, les maréchaux, les généraux, que Mussolini et des artistes en renom. Il les a tous soignés avec la conscience professionnelle qu'il avait autrefois manifestée pour le Kronprinz et ses clients juifs.

"Allez voir Morell", disait Hitler à ses collaborateurs, en désignant son médecin particulier qu'il estimait fort. Bien que sérieusement malade lui-même, Morell ne fut jamais autorisé à quitter Hitler et les derniers mois, il les passa, comme le Führer, dans une chambre du bunker, aussi misérable qu'une cellule de prison et cela, jusqu'au 21 avril 1945, jour où Hitler le chassa de la Chancellerie, sous prétexte qu'il n'avait plus besoin de médecin. Morell devait mourir trois ans plus tard, le 26 mai 1948, pauvre et solitaire et persuadé qu'il était persécuté.

C'est en 1966 qu'Ottmar Katz a commencé à recueillir la documentation nécessaire à la rédaction de cette biographie, car il voulait détruire la légende d'un "Raspoutine de Hitler", d'un médecin qui aurait empoisonné le Führer à petit feu avec ses médicaments et qui aurait été payé pour cela par les puis­sances étrangères. Une lumière nouvelle éclaire ainsi le médecin Morell et, en même temps, la personnalité et la structure psychi­que de Hitler.

Une révision de l'Histoire plus passionnante que toutes les légendes bâties autour du Troisième Reich et pour laquelle il a fallu tout le patient travail et l'honnêteté professionnelle d'un écrivain, journaliste spécialisé dans les questions médicales et historiques.


Francis Deleu.

 

Editeur : Editions France-Empire
Date edition : 1983
ISBN ou ref : 2 7048 0303 X
Support : livre
Genre : étude historique
Période concernée : de 1939 à 1945
Région concernée : Ouest Europe

Proposé par Francis Deleu le vendredi 21 juillet 2006 à 22h54

lue 5881 fois décrypter

 

Suivre le débat sur Théo Morell - médecin d'Hitler et y contribuer
 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  2 requêtes