le dynamisme des armes nouvelles - Jacques de Vendeuvre - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Jacques de Vendeuvre / Philippe Bauduin

En réponse à -8 -7 -6* -5 -4* -3 -2 -1*

le dynamisme des armes nouvelles de arcole le mardi 13 mars 2007 à 16h19

Je vous suivrais volontiers sur ce lénifiant propos s'il n'y avait eu QUE les raids sur Gibraltar, au lendemain de Mers El Kébir. Vous êtes trop bien informé des diverses guerres livrées par Vichy (et projetées) pour arrêter une opinion sur des données aussi partielles.
Peut être est-ce dû au dynamisme d'une arme nouvelle, comme l'était l'aviation, de ne pas avoir eu des repères et des traditions qui l'auraient ancré davantage dans une modération de bon aloi. De même que la Luftwaffe a été nationale socialiste bien plus que les autres armes du Reich, l'armée de l'air de Vichy a été passionnément, viscéralement pétainiste, même aprés le débarquement allié en AFN, même aprés la libération de France... et il est probable que les survivants de la triste épopée le sont encore, eux, et ceux à qui ils ont refilé leur idéologie.

Ils ont tiré sur les Anglais avec bien plus de vindicte que sur les Allemands.

Je ne vous ferai pas l'affront, vous sachant fin connaisseur en ce sujet, de vous rappeler, que, outre la désertion de deux pilotes du La Fayette, il y eut aussi l'incident, significatif, des P.40 livrés par les Américains, qui avaient été ornés des bandes blanches de "neutralisation de camouflage", imposées par les Allemands à Vichy. On continuait, comme en quarante et un!

Et tous les évadés d'AFN "libérée", pour rallier les FAFL n'ont pas manqué de souligner que le portrait de Pétain trônait en bonne place, au bar de l'escadrille.

Ce n'est pas non plus par hasard que cette aviation pétainiste ralliée, et équipée de matériel américain, avait choisi de donner à ses unités des noms évoquant l'idéologie pétainiste. Il y eut "Jeanne d'Arc", il y eut "Travail", et les noms de "Famille" et "Patrie" devaient suivre.
Ce beau zèle "révolution nationaliste" a finalement été freiné. Il n'y a eu que le groupe "Travail".

*** / ***

lue 1077 fois et validée par LDG
 
décrypter

 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes