Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


Le site de la Compagnie de chars de la France Libre
 
 
 
 Modérateur du livre
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Le chemin le plus long / Pierre Quillet et 70 anciens

En réponse à -5 -4 -3 -2
-1Le nom des chars ... de Jacques Ghémard

La "2e Compagnie Autonome de Chars" de Adrien Bélanger le mercredi 12 juillet 2006 à 23h04

Bonjour à tous,
Afin d'apporter une petite et modeste contribution au débat, sauf erreur de ma part, la raison principale de la présence de la « 2e Compagnie Autonome de Chars de la France Libre » (avec 21 chars légers début 1942) à Kano au sein des forces alliées britannique sur le territoire du Nigeria britannique était que certes, le lieu semblait pratique pour recevoir les compléments de matériel grâce à une voie ferrée et une liaison aérienne qui offrait des communications rapides avec le Tchad… mais ce qui expliquait avant tout la présence de Forces Françaises Libres, c’était qu’à 150 kilomètres au nord, il y avait une unité de l’Armée d’armistice de l'Etat Français, avec des blindés et des tirailleurs. İls étaient basés à Zinder au Niger, le pays voisin qui faisait partie de l’immense AOF (Afrique Occidentale Française) restée fidèle à Pétain et à son gouverment. Ainsi cette deuxième compagnie de chars devait protéger les forces de l’AÉF (Afrique Équatoriale Française) déjà en lutte en surveillant les mouvements éventuels des forces cantonnées à Zinder.
Drôle de mission et ingrate besogne que d’avoir à tenir en respect non pas des Allemands mais des Français ! Des émissaires avaient bien tenté l’aventure d’aller parlementer afin d’essayer de ramener à la raison les officiers du camp adverse mais ils avaient été trop malmenés par ces derniers pour espérer pouvoir renouveler ce type d’initiative : l’aventure était devenue trop risquée.
Dès lors, des Français de la "2e Compagnie" démarrait dès que d'autres Français basés à Zinder essayaient de faire route... La dissuasion seule a été efficace (il me semble)... tant mieux pour les hommes des deux camps !
Donc, des deux compagnies, seule la 1ère Compagnie s'est réellement battue en Afrique.
Enfin, même si plus tard, certains des hommes (de l'Armée d'armistice) trompés par d’habiles collaborateurs finiront par se battre courageusement avec les alliés, beaucoup resteront tout de même des nostalgiques de cette Armée d’armistice et des pétainistes dans l’âme !
N. B. : Vous pourrez remarquer que je ne dis jamais "Vichy"... cette ville n'a pas a être sans arrêt offencée par ce "raccouci" pratique qui devrait, à mon avis, ne plus être employé... c'est juste un avis.
Très cordialement
Adrien Bélanger

*** / ***

lue 2112 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 le "Languedoc" de Laurent Laloup 21 octo. 2006 21h09
2 le "languedoc" de Roger Treguer 24 octo. 2010 21h55
1 Gaston Eve de Laurent Laloup 19 nove. 2006 20h34
2 Ha oui, tres bien de Jacques Ghémard 19 nove. 2006 22h13
3 Et j'adhère à ce qu'écrit son fils de Jacques Ghémard 19 nove. 2006 22h28

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Le chemin le plus long

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes