Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

L’Armée Française et les Etats du Levant - Maurice Albord
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Collaboration - Vichy
-

Mémento des principaux mouvements politiques collaborationnistes sous Vichy.

- PPF : Parti Populaire Français (Jacques Doriot) - organe de presse: "Le Cri du Peuple de Paris"

- MSR : Mouvement Social Révolutionnaire (Eugène Deloncle)

- CSAR : Comité Secret d'Action Révolutionnaire - appelé par dérision "La Cagoule". - organe de presse: "La Vie nationale".

- RNP : Rassemblement National Populaire (Marcel Déat) - organe de presse: "L'Oeuvre".

- La Parti franciste (Marcel Bucard) - organe de presse: "Le Francisme".

- PFNC : Parti Français National Collectiviste (Pierre Clementi) - organe de presse: "Le Pays Libre".

- La Ligue française (Pierre Constantini) - organe de presse: "L'Appel".

- Le Front franc (Jean Boissel) - organe de presse: "Le Réveil du Peuple".

- Le Feu (Maurice Delaunnay) - organe de presse: "La Tempête".

- Le Groupe Collaboration (Alphonse de Châteaubriant) - organe de presse: "La Gerbe".


Darlan (François) - France
-

(1881-1942) Commandant d'une batterie de canonniers marins pendant le Première Guerre mondiale, François Darlan est nommé en 1926, directeur du cabinet de Georges Leygues, ministre de la Marine. Il s'y consacra déjà à la rénovation de la flotte. En 1934, il reçoit le commandement de l'escadre de l'Atlantique; en 1936, chef d'état-major général de la Marine; en 1938, amiral de la flotte.
En juin 1940, il entre dans le gouvernement de Pétain comme Ministre de la Marine. En décembre 40, à la suite du renvoi de Laval, il est nommé vice-président du Conseil et est considéré comme le dauphin du Maréchal Pétain.
Présent à Alger, en novembre 42, lors du débarquement américain en AFN, Darlan se rallie à la cause alliée après s'y être opposé quelques jours. Il sera assassiné le 24 décembre suivant par le jeune Bonnier de la Chapelle.


France Libre - France libre
-

Mouvement politique et militaire, créé en juin 1940 par le Général Charles de Gaulle. Déniant toute légitimité au Maréchal Pétain, elle s'opposera militairement à ses forces pour obtenir le ralliement partiel de "l'Empire". En 41 et 42 elle fut la seule force militaire française présente sur les champs de bataille aux cotés des Britanniques . Ensuite son autorité fut acceptée par les mouvements de résistance intérieurs puis, par les autres forces françaises présentes à l'extérieur du territoire. En 1944 la France Libre rétablira la république tout en participant à la victoire contre les nazis.

Dans ce texte :

Très "sport" les Angliches de Jacques Ghémard le dimanche 24 août 2003 à 23h58

*** Les intentions des Britanniques vis-à-vis des états du Levant sous mandat français sont loin d'être claires.***

Disons, tout au moins, que tous les Britanniques n'ont pas les mêmes intentions. Tous les Français non plus d'ailleurs.

*** En mai 1941, ils ont toutes les raisons d'intervenir militairement***

Mais ils sont fortement occupés ailleurs, notamment en Libye et en Irak. Je suppose que, paradoxalement, on déployait des troupes plus vite à l'époque que maintenant, mais tout de même, entre la signature finale des accords Darlan et l'entrée des Britanniques en Syrie, il s'est passé ... 20 jours.

*** Le 8 juin, lorsque les Britanniques et les FL déclenchent l'opération "Exporter", la situation a bien changé. Rachid Ali est en fuite et l'insurrection matée, les Allemands et les Italiens s'en sont retournés en Grèce.
Alors, pourquoi avoir maintenu cette opération ? ***

Je ne sais pas si la révolte Irakienne était vraiment un gros problème. Par contre, la présence des Allemands de plus en plus près et avec la collaboration militaire mise en pratique par la France, c'est une énorme épée de Damoclès pointant vers Suez.

*** Il est indéniable que les Britanniques n'ont jamais digéré les accords Sykes-Picot, confiant le mandat sur la Syrie et le Liban à la France. Ils n'ont pas ménagé leurs efforts pour nous éjecter du Levant. Ils poursuivront leur petit manège jusqu'à ce que les Français soient finalement expulsés en 1947.***

J'ai lu dans une page que je ne nommerai pas ... " C'est à eux (les Britanniques) qu'est remis le mandat de la SDN pour la Syrie et le Liban." Pourtant la France s'est retiré depuis avril déjà de la SDN et elle n'a donc plus de mandat.

p120 du livre d'Albord : *** En ce mois d'Avril 1941, la France se retire de la Société des Nations, risquant ainsi de mettre en cause le statut de mandataire. Les nationalistes adressent à Dentz un mémorandum pour demander le retour à un régime constitutionnel.***

Les Allemands eux mêmes refusent de s'engager sur la reconnaissance de la souveraineté Française puisque cette souveraineté vient de la SDN (p137)

En fait, l'accord de St Jean d'Acre n'est qu'un accord militaire et la France de Vichy prétend ne pas renoncer à son mandat (p192)

C'est donc un accord entre Britanniques et France Libre qui permet à celle ci de prendre le contrôle effectif de la Syrie et du Liban. Difficilement soit, mais c'est ce qui se passe. Et de la part des Britanniques ça me semble au contraire très "sport". Quoi, ils ont conquis ce pays qu'ils guignent depuis 20 ans et ils le remettent entre les mains d'aventuriers représentant un petit 1% de le France. Bel effort sur eux mêmes non ?

*** D'ailleurs, ils ont sapé les efforts de recrutement des Français libres auprès des troupes vichystes, en dépit des accords de St Jean-d'Acre.***

Idem à Londres en juin juillet 40. Les militaires de tous pays ont du mal à comprendre les "rebelles". Et le message de Francis montre qu'ils n'ont pas été les seuls à saper ce recrutement.



*** Passés les mauvais moments où il leur a fallu faire face, les Britanniques ont joué leur carte en toute occasion. Ils ont mis des bâtons dans les roues aux Néerlandais pour éviter qu'ils reconstituent leur empire des Indes néerlandaises, alors que dans le même temps, ils tentaient de maintenir leur souveraineté sur l'Inde...***

Je ne connaissais vraiment rien à cette colonisation/décolonisation Néerlandaise, qui s'est pourtant faite par une violence qui devrait être connue. Je recommande à ce sujet le livre de Marc Ferro.

Amicalement
Jacques

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.07 s  3 requêtes