Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Les Catholiques français sous l'occupation - Jacques Duquesne
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Combat - Résistance (France)
-

L'un des premiers mouvements de résistance en Zone Sud. Fondé par Henri Frenay. Le mouvement "Combat" est issu de la fusion du MLM (Mouvement de Libération Nationale)d'Henry Frenay et Bertie Albrecht avec le Mouvement des Démocrates Chrétiens "Libertés".


Gaulle (Charles de) - CDG - France libre
-

A hissé le grade de Connétable bien au dessus de celui de Maréchal, fut il de France.
Le site officiel


Résistance
-

Henri Michel dans un de ses livres, - Les idées politiques et sociales de la Résistance, PUF, 1954, p.3 - fait une description très vivante, parlant de la Résistance française.

"Le mot Résistance est apparu pour la première fois dans le discours que le général de Gaulle a prononcé à la radio britannique, le 22 juin 1940; il sera repris ensuite par un des premiers journaux clandestins de la France occupée, puis servira de nom à plusieurs mouvements. Il finit par designer tous ceux qui refusaient d'accepter l'armistice et de croire la défaite définitive, et qui luttaient, chacun dans sa sphère et selon ses moyens, pour être délivrés de l'occupation allemande."
(publié par Laurent Boussaton)

Dans ce texte :

texte intégralement reproduit de Emmanuel de Chambost le lundi 22 juin 2020 à 16h38

Le texte du tract a été intégralement retranscrit dans mon intervention du 3 juillet 2013 22h05, mais je n'avais joint qu'une vue très partielle de ce tract sur ce site pour ne pas outrepasser l'autorisation du musée de Brives.

On peut avoir le plus grand respect pour la personne d'Edmond Michelet, mais vouloir faire de la distribution de ce tract le 17 juin 1940 le premier acte de résistance me parait assez hasardeux et requerrait une définition préalable de la "Résistance".

Le lendemain, 18 juin, de Gaulle déclarait dans son célèbre appel "Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas", ce qui signifiait clairement que de Galle ambitionnait de poursuivre la résistance que les armées françaises opposaient à la progression ennemie. Or, jusqu'au 25 juin, date de l'entrée en vigueur officielle de l'armistice, en dépit de l'appel du 17 juin de Pétain "C'est le cœur serré que je vous dis aujourd'hui qu'il faut cesser le combat", de très nombreuses unités militaires poursuivaient le combat et des centaines de soldats et de civils y laissaient leurs vies.

Le 17 juin, la question de la reddition est en débat dans un pays encore démocratique. Y prendre part en citant Péguy "Celui qui ne se rend pas a raison contre celui qui se rend..." est un acte citoyen, ce n'est pas un acte contre l'ennemi.

Emmanuel

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.03 s  3 requêtes