Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


Le magazine de l'histoire de la guerre mécanisée et des engins militaires
 
 
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Batailles & Blindés - Collectif
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Barbarossa - Allemagne nazie
-

Nom de code de l'attaque allemande lancée contre l'URSS le 22 juin 1941.

-

Le webslave après un repas de spaghetti ?


Führer - Allemagne nazie
-

Chef suprême, guide et conducteur de la nation.
Le titre fut adopté officiellement par Hitler en août 1934. Le Führer incarne la nation et le peuple et concentre tous les pouvoirs entre ses mains. Le Führerprinzip fonde le régime nazi: "Hitler ist das Gezetz" (Hitler est la loi).


Résistance
-

Henri Michel dans un de ses livres, - Les idées politiques et sociales de la Résistance, PUF, 1954, p.3 - fait une description très vivante, parlant de la Résistance française.

"Le mot Résistance est apparu pour la première fois dans le discours que le général de Gaulle a prononcé à la radio britannique, le 22 juin 1940; il sera repris ensuite par un des premiers journaux clandestins de la France occupée, puis servira de nom à plusieurs mouvements. Il finit par designer tous ceux qui refusaient d'accepter l'armistice et de croire la défaite définitive, et qui luttaient, chacun dans sa sphère et selon ses moyens, pour être délivrés de l'occupation allemande."
(publié par Laurent Boussaton)


Seconde Guerre Mondiale - SGM
-

Les anglo-saxons écriront WW2 ou WWII pour World Ware Two. Bon à savoir pour une recherche utile sur le Web.


Wehrmacht - Allemagne nazie
-

L'armée allemande sous le IIIe Reich. Littéralement Wehrmacht signifie "puissance (ou force) défensive". L'armée allemande prend ce nom en 1935 à la place de "Reichswehr" (voir ce terme).


SS - Schutzstaffel - Allemagne nazie
-

"Echelon de protection" ou "Section de protection".
Créée en 1923, la SS est d'abord la garde prétorienne de Hitler. Sous l'impulsion de Heinrich Himmler qui en prend la tête le 6 juin 1929, elle devient la police du Reich. A partir de 1937, la SS est chargée de la gestion du système concentrationnaire.
Himmler portera le titre de "Reichsfürher-SS".

A partir de 1935, la SS se subdivise en différentes branches notamment:
- SS Verfügungstruppe (troupes mises à disposition), organisées militairement et qui deviennent, au début de la guerre, les Waffen SS.
- SS Totenkopf (tête de mort) chargées de la garde des camps de concentration.

Dans ce texte :

Au sommaire du n° 85 de Francis Deleu le lundi 11 juin 2018 à 15h41

+ Krinkelt-Rocherath - Échec aux Panzer de la « Hitlerjugend » !

En décembre 1944, à la veille de l'opération "Herbstnebel", la 12.SS-Panzer-Division "Hitlerjugend" n'est plus que l'ombre de l'unité d'élite qui a donné tant de fil à retordre aux troupes canadiennes devant Caen. A son retour en Allemagne le 11 septembre, elle a perdu 80 % de ses jeunes effectifs, 80 % de ses Panzer, 70 % de ses autres blindés, 60 % de son artillerie et 50 % de ses véhicules. Ses deux emblématiques et très expérimentés Kommandeure, Fritz Witt et Kurt Meyer, ont été respectivement tué et capturé; Max Wünsche, chef du SS-Panzer-Regiment 12, a lui aussi été fait prisonnier. L'encadrement est décimé. Six mois après son baptême du feu normand, la "Hitlerjugend" n'a plus rien à voir avec la division d'adolescents fanatiques des Jeunesses hitlériennes bien entraînées et encadrées par des vétérans de la "Leibstandarte". Et elle va payer comptant, dès les premiers jours de l'offensive des Ardennes...
par Yann Mahé
+ Guadalajara 1937 - L’échec de la « guerra celere » italienne
Au début de mars 1937, alors que l’Espagne s’enfonce dans la guerre civile, le corps expéditionnaire italien du général Roatta cherche à prouver sa valeur. Les formations de Chemises Noires vont se lancer à l’assaut de la position républicaine de Gualadajara, défendue en partie par des Brigades Internationales. Considéré comme une bataille modèle par Roatta, cet engagement deviendra le tombeau de sa stratégie de « guerre rapide ».
par Sylvain Ferreira
+ Kielce - Lissow, janvier 1945 - Quand les Panzer tentent d’endiguer la marée
Janvier 1945, les frontières du Reich sont en vues pour les troupes de l’Armée rouge. Dans le sud-ouest de la Pologne, le général Lelioutchenko pousse ses troupes à l’assaut de Lissow, non loin de la ville de Kielce, afin de terminer la guerre le plus vite possible. Après la bataille de Sandomierz, les troupes allemandes n’arrivent toujours pas à freiner les Soviétiques et Berlin leur paraît de plus en plus proche.
par Vincent Bernard
+ Le programme Entwicklungstypen - Révolution ou fuite en avant ?
Si la Seconde Guerre mondiale avait du se poursuivre jusqu’en 1946, la Wehrmacht aurait aligné des chars issus du programme E (E-50/75/100). Bien protégés et armés, ces Panzer de nouvelle génération sont-ils pour autant la solution miracle qui aurait permis à la Panzerwaffe de résister aux myriades de T-34 soviétiques et autres M4 Sherman américains ? Tiennent-ils réellement compte de la longue expérience des combats engrangée par les équipages ?
par Laurent Tirone
+ La bataille de Smolensk - Une victoire à la Pyrrhus ?
L’opération « Barbarossa » prend les troupes soviétiques au dépourvu. Au cours de l’été 1941, malgré leur résistance tenace, elles sont sans cesse repoussées. Il faut attendre la bataille de Smolensk pour que l’Armée rouge parvienne à enrayer l’avancée allemande au prix de contreattaques coûteuses, montrant au Führer qu’elle n’a pas été anéantie dans les premières semaines comme prévu initialement.
par Sylvain Ferreira
+ La petite guerre dans la grande - 1941, Pérou contre Équate
La Seconde guerre mondiale a tendance à éclipser les autres conflits du monde de cette période. Pourtant, bien loin des durs combats d’Europe, deux pays d’Amérique latine se disputent des territoires depuis quelques dizaines d’années. Profitant du détournement d’attention des États-Unis vers le vieux Continent, le Pérou capture des territoires équatoriens en 1941. Cette guerre menée avec des moyens bien différents de ceux des belligérants européens est pourtant importante pour la région…
par Loïc Becker
+ Actus
• Le programme Auxylium 
• Le président poutine confirme une baisse des dépenses militaires russes 
• Les musées militaires de l’Île de Malte
• L’actualité du livre

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.07 s  3 requêtes