Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Une invasion est-elle encore possible ? - Louis Chauvineau
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Résistance
-

Henri Michel dans un de ses livres, - Les idées politiques et sociales de la Résistance, PUF, 1954, p.3 - fait une description très vivante, parlant de la Résistance française.

"Le mot Résistance est apparu pour la première fois dans le discours que le général de Gaulle a prononcé à la radio britannique, le 22 juin 1940; il sera repris ensuite par un des premiers journaux clandestins de la France occupée, puis servira de nom à plusieurs mouvements. Il finit par designer tous ceux qui refusaient d'accepter l'armistice et de croire la défaite définitive, et qui luttaient, chacun dans sa sphère et selon ses moyens, pour être délivrés de l'occupation allemande."
(publié par Laurent Boussaton)

Dans ce texte :

Général Chauvineau de Antoine de Badereau le jeudi 19 septembre 2013 à 19h10

Je regrette de ne pas avoir mieux consulté votre site : le livre du général Chauvineau est abondamment cité par de nombreux auteurs. On le retrouve aussi cité sur le site "Tribune histoire".
Il n'en reste pas moins que tout s'est passé en 1940 de façon différente de ce qu'annonçait Chauvineau.
Quand un pays annonce qu'il aura une attitude défensive, il donne à l'adversaire une indication capitale : ce dernier pourra réduire au minimum toutes ses dispositions défensives et regrouper le meilleur de ses forces pour attaquer à l'endroit qu'il aura choisi.
Le système de fortification préconisé par Chauvineau est utopique. Construire 6000 abris bétonné en 3 jours est une vue de l'esprit, compte tenu de la variété des terrains et des accès. Il faut plusieurs semaines pour qu'un béton atteigne sa résistance. L'abri a une seule embrasure qui lui donne un champ de tir limité. Il n'y a pas de possibilité de croiser les feux pour que chaque ouvrage puisse épauler ses voisins : c'est pourtant la base de la fortification depuis Vauban et même avant. Chauvineau ne parle pas des accès, des postes de commandement. Veut-il laisser à l'abandon les équipes servant les armes ? Combien d'heures espère-t-il qu'elles pourraient tenir ? Le projet de Chauvineau, très peu détaillé, parait donc simpliste et indigne d'un professeur de fortification à l'Ecole de Guerre.
Je ne ferait pas de commentaires sur les opinions de Chauvineau sur les chars et sur l'aviation.
Chauvineau fait partie de ces chefs de la guerre de 14-18 qui se sont cru détenteurs d'une vérité définitive. Leurs homologues allemands étaient mis sur la touche et remplacés par des gens plus jeunes et capables d'avoir des idées plus neuves et plus conformes avec la réalité.

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.04 s  3 requêtes