Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Les Catholiques français sous l'occupation - Jacques Duquesne
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Gaulle (Charles de) - CDG - France libre
-

A hissé le grade de Connétable bien au dessus de celui de Maréchal, fut il de France.
Le site officiel


Gaulliste - France libre
-

Appellation péjorative des Français Libres
Jamais les Français Libres ne se dénommaient ainsi en parlant d'eux. Cette expression est une "invention de la propagande Allemande" écrit le général de Gaulle "qui tend à nous confondre avec ces anciens partis politiques qui portaient le nom de leurs chefs, "doriotistes ou "paul-fauristes" d'avant guerre." (dans "La 1ère DFL" du général Yves Gras)
JGh


Moulin (Jean) - Résistance (France)
-

(Bézier 1899 - en déportation 1943)
Préfet à Chartres, il fut mis en disponibilité en juin 1940 par le gouvernement de Vichy.
À Marseille, il rencontra Henri Frenay et rejoignit Londres. Parachuté en zone sud en 1942, il fut chargé par le général de Gaulle de rassembler la Résistance française et constitua l'Armée secrète. Délégué général au Comité national français de Londres, il créa une administration de la Résistance et organisa les services communs à tous les mouvements et réseaux. Fondateur et premier président du Conseil national de la Résistance, qu'il réunit pour la première fois le 27 mai 1943 à Paris, il fut livré par trahison à Caluire, le 21 juin 1943. Torturé, il mourut au cours de son transfert en Allemagne le 8 juillet 1943.
[Source : Dictionnaire des personnages in La France en guerre, du Front populaire à la victoire 1943 - 1945 (Histoire de France illustrée), (s. dir. Ph. Masson), Paris : Larousse-Sélection du Reader's Digest, 1988]
Compagnon de la Libération


Résistance
-

Henri Michel dans un de ses livres, - Les idées politiques et sociales de la Résistance, PUF, 1954, p.3 - fait une description très vivante, parlant de la Résistance française.

"Le mot Résistance est apparu pour la première fois dans le discours que le général de Gaulle a prononcé à la radio britannique, le 22 juin 1940; il sera repris ensuite par un des premiers journaux clandestins de la France occupée, puis servira de nom à plusieurs mouvements. Il finit par designer tous ceux qui refusaient d'accepter l'armistice et de croire la défaite définitive, et qui luttaient, chacun dans sa sphère et selon ses moyens, pour être délivrés de l'occupation allemande."
(publié par Laurent Boussaton)

Dans ce texte :

Michelet 17 juin, la légende et l'Histoire. de Emmanuel de Chambost le mardi 02 juillet 2013 à 11h21

On ne s'étonnera pas que l'ancien ministre de De Gaulle et futur ministre de Pompidou prêche pour sa paroisse, contestant ainsi, bien à tort, le constat, banal aujourd'hui, que le progressisme du clergé français au milieu du XXeme siècle n'est pas forcément en phase avec le conservatisme du peuple catholique des "messalisants". Le catholique Michelet qui a naturellement rejoint le MRP, n'a ,je crois bien, pas suivi Lecanuet et se vit donc comme un gaulliste de gauche. Il est important pour lui de revendiquer une certaine représentativité.

Plus près encore de son itinéraire personnel, cette remarque « Pour tout dire, la première résistance en France métropolitaine, chronologiquement parlant, fut une résistance souvent plus religieuse que politique
» renvoie inévitablement à son fameux tract du 17 juin à qui il doit son étiquette de « résistant de la première heure ». J'ai cherché sur internet le texte du tract, mais je n'ai trouvé que ce texte d'Alain Guérin, grand faiseur de légende.

Nous nous étions interrogés sur l'historicité du tract du 17 juin de Charles Tillon et le musée Jean Moulin de Bordeaux, censé détenir un original du tract n'a pas répondu au courriel que j'avais envoyé à ce sujet. Il n'y a donc pas de raison de ne pas s'interroger sur l'historicité du tract de Michelet. Je ne sais pas si un exemplaire du tract a été conservé et si un historien s'est penché sur la question. la Congrégation pour les causes des saints, connue pour son sérieux possède peut-être la réponse dans ses archives dont je ne sais si elles sont publiques.

Emmanuel

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.04 s  3 requêtes