Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Le guide des plages du débarquement et des champs de bataille de Normandie - Eddy Florentin et Patrice Boussel
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


2e DB - Deuxième Division Blindée - France
-

Division mythique et pourtant bien réelle commandée par le général Leclerc. Symbole politique du renouveau et de la réunification de l'armée française. Elle n'est qu'une des 8 divisions françaises qui débarqueront en août 1944 et participèrent à la libération de la France avec les Alliés, mais elle les a un peu éclipsées. Elle est principalement connue pour la libération de Paris et Strasbourg qui furent pourtant ses combats les plus faciles.

La 2e DB fut divisée en 4 groupements tactiques (GT) désignés par l'initiale du nom de leur commandant.


DB - Division Blindée
-

Une DB se compose organiquement de trois Régiments de Chars moyens, d'un Régiment de reconnaissance, d'un Régiment d'Infanterie porté à trois Bataillons, d'un Régiment de Tanks-Destroyers, d'une Artillerie divisionnaire à trois groupes de 105 automoteurs, d'un Groupe d'Artillerie antiaérienne, d'un Bataillon du Génie et de Services.
La DB se subdivise en trois Combat Command (CC).
(Source: Maréchal de Lattre).

-

2e DB est mythique - Voir Deuxième DB.


RCC - Régiment de chars de combat - France
-

Les RCC furent créés par transformation des RAS (Régiments d'artillerie d'assaut) lors du transfert de l'arme à l'infanterie en 1920. Intégrée à l'infanterie comme subdivision d'arme, les RAS sont devenus alors des RCC. A la mobilisation en 1939, les RCC ont formé des Bataillons ou des Compagnies de chars autonomes de combat.
Le 1 juillet 1943, les 1e; 2e et 3e Compagnies des chars de combats de la France Libre se rassemblent et donnent à nouveau naissance au 501e RCC, du nom du plus ancien Régiment de chars de combat français.
Le 501e RCC est titulaire de la Croix de Libération :


RMT - Régiment de Marche du Tchad - France
-

Unité "Compagnons de la Libération".
Historique du RMT

Dans ce texte :

Le 22 Dronne ne fonce pas du tout et le 23 pas plus que le gros des troupes de Jacques Ghémard le vendredi 26 avril 2013 à 00h10

Non, le 22, c'est de Guillebon qui fonce avec 4 pelotons de spahis du 1er et 4e escadron, commandés par Morel Deville et des éléments de la 2e Cie du RMT commandés par Perceval

Cet élément précurseur, envoyé par Leclerc qui enfreint les ordres américains, atteindra Arpajon et le lendemain la vallée de Chevreuse.

Ce même lendemain 23 Aout toute la 2e DB prend la route de Paris et donc Dronne aussi mais pas avec une mission le plaçant en pointe, ce n'est pas le rôle de l'infanterie. D'ailleurs si finalement il commande le 1er détachement de la 2e DB à entrer dans Paris, c'est un peu le fait du hasard, parce que d'autres ont été bloques (je pense à la 1re Cie de chars de Buis) et ce détachement qui ne se détache qu'à Antonny (ou je suis né, accessoirement), comporte surtout 3 chars de la 2e Cie du 501e RCC, Montmirail, Champaubert, Romilly, accompagnés par les fantassins de Dronne. Et il y avait aussi la 2e section de la 3e Cie du 13e regiment du génie, bien oubliée en général.

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.04 s  3 requêtes