Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


 
 
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Histomag 39-45 - Forum LE MONDE EN GUERRE
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis n'a rien trouvé dans :

La comtesse et la marquise : une guerre d'Amazones (3) de Francis Deleu le samedi 29 décembre 2012 à 16h51

Bonsoir,

En finirons-nous un jour avec la comtesse de Portes qui, à défaut de hanter les nuits des historiens/acteurs de l'époque, n'en finit pas de hanter leurs récits ?

Ainsi, le lieutenant-colonel de Villelume, auteur du livre Journal d'une défaite, officier de liaison entre le Quai d'Orsay (Affaires étrangères) et le général Gamelin, n'hésite pas à décocher quelques flèches empoisonnées pour décrire la comtesse.
Par exemple, le 10 mai 1940, de Villelume est informé, à 8 heures, de l'invasion allemande par un coup de téléphone de Mme de Portes. Il se précipita aussitôt au Quai d'Orsay et ensuite à Vincennes pour en informer Gamelin.

Daladier, du clan des "mous", entretenait une liaison avec une riche bourgeoise anoblie par son mariage, la marquise de Crussol. De son côté, Reynaud, du clan des "durs" partageait sa vie avec la comtesse Hélène de Portes

La comtesse, nous l'avons vu, est perçue comme une grande intrigante, vaniteuse, excitée; elle est même qualifiée de chef de cabinet ou éminence grise de Paul Reynaud. Exerçait-elle sur lui une influence ? et en quel sens ? Les avis des historiens sont partagés. Ce qui est certain, la comtesse était bien informée des intrigues et comme indiqué plus haut, elle ne manquait pas de jouer les rôles normalement dévolus à son compagnon.

La marquise de Crussol, probablement moins politicienne, suggérait par son apparence " l'institutrice plus que le mannequin " selon les termes de Spears, Témoignage sur une catastrophe.

Paul Reynaud habitait, avec la comtesse de Portes, un pavillon dans le parc de la Châtaigneraie, près de La Celle-Saint-Cloud. Son rival Edouard Daladier et la marquise de Crussol étaient installés à cinq cents mètres d'eux.
Et de Villelume de penser comme Edward Spears que les deux femmes se livraient une guerre d'Amazones. De Villelume ira jusqu'à se représenter la rivalité entre Daladier et Reynaud comme une querelle entre les deux dames.

Bien cordialement,
Francis, simple manant.

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.04 s  3 requêtes