Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Vichy et la Shoah - Alain Michel
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


génocide
-

Le terme "génocide" est trop souvent appliqué à tort et à travers. Pour éviter les risques de banalisation et parfois même de manipulation, nous proposons la définition rigoureuse que donne l'historien François Bédarida au concept de génocide.

"Ce qui fait la spécificité du génocide au XXème siècle, ce sont trois caractéristiques :
- tout d'abord, un programme calculé d'extermination systématique d'un groupe national, ethnique, racial ou religieux ;
- ensuite, la puissance technique d'organisation, de rationalisation et de contrôle de l'Etat bureaucratique moderne ;
- enfin, la capacité de secret et / ou de camouflage dans l'exécution […]
En vérité, le propre du génocide est de franchir un seuil dans la notion d'humanité. Car c'est la négation même de la condition humaine : la transgression radicale."

-

Une action qui se définit par une distinction précise des populations visées, par l'intention de les détruire systématiquement, par la mise en oeuvre de moyens techniques adaptés et dépendants d'une organisation sociale efficace. [Jean-Clément Martin, Violence de guerre ( Les mots de la violence), Editions Complexes, 2002, p.40]


rafle - Vichy
-

Spécialité de la police française aux ordres de l'occupant nazi ou de Vichy. La plus connue est la grande rafle du Vel' d'Hiv' (voir ce terme).
On le sait moins, la rafle du Vel' d'Hiv' a été précédée de quelques autres:
- 14 mai 1941: arrestation de 3.700 Juifs allemands, tchèques et polonais qui croyaient avoir trouvé refuge en France. "Parqués" dans les camps de Pithiviers et de Beaune-la-Rolande.
- 20 août 1941: arrestation à Paris de 4.000 Juifs. Direction Drancy.
- 6 décembre 1941: arrestation de 1.000 notables et intellectuels, presque tous Français, envoyés au camp de Compiègne.
- 16 et 17 juillet: Vel' d'Hiv'.
Les rafles ne se limitent pas à la zone Nord (occupée). Le 26 août: les Juifs de la Creuse qui avaient cru trouver refuge dans ce département sont pourchassés; les 26/28 août c'est le tour de Lyon et de Marseille. La liste est longue. Le calvaire des Juifs ne fait que commencer....


Vent printanier - Vichy
-

Les autorités de Vichy ne manquaient pas d'imagination en donnant comme nom de code "Vent printanier" pour désigner la grande rafle du Vel' d'Hiv' du 16 juillet 1942.
(Vel' d'Hiv' - rafle : voir ces termes).

Dans ce texte :

Sur Hilberg et Poliakov de Nicolas Bernard le lundi 19 mars 2012 à 18h31

J'ai également effectué quelques rappels sur la manière dont Raul Hilberg et Léon Poliakov avaient interprété le rôle de Vichy dans la réalisation du génocide juif en France :

- "Raul Hilberg, Vichy et la Shoah en France : de 1961 à 2006" ;

- "La petite phrase de Poliakov".

A toutes fins utiles, j'ai feuilleté le bouquin d'Alain Michel et consulté son blog. Ses considérations ne se limitent nullement à la "Solution finale", mais englobent Vichy dans son ensemble. A première vue, il reprend bon nombre d'énormités déjà recyclées par le courant pétainiste, incluant l'escroc vichyste Michel Boisbouvier.

Ainsi ose-t-il écrire sur son blog que "le résultat "décevant" de la rafle [du Vel'd'Hiv'] (12500 alors qu'on visait 25000) est d'abord et avant tout la conséquence du listing restreint des arrestations, et on peut y voir une forme de sabotage des désirs allemands". Une intention de sabotage très mesurée, alors, si l'on se rappelle des conditions de détention des détenus (sachant qu'il existe d'autres sites d'internement et que les enfants ont, bien entendu, bénéficié dudit sabotage vichyste). Quant au fait que l'opération Vent printanier (ladite rafle) n'ait pas apporté les résultats escomptés (10.000 Juifs ayant échappé - provisoirement, s'entend - aux poursuites), il découle d'initiatives de sauvetage localisées, et certainement pas d'une politique délibérée de Vichy.

Par ailleurs, Alain Michel reprend à son compte la théorie selon laquelle Vichy aurait sacrifié les Juifs étrangers pour "sauver" les Juifs français. Or, les archives allemandes montrent que les négociateurs de Vichy (Bousquet et Laval) avaient convenu de livrer aux nazis les Juifs français après les Juifs étrangers, sachant qu'en septembre un premier convoi de Juifs français partait pour les camps d'extermination. Nos gouvernants s'imaginaient ainsi réduire l'impact psychologique de ces opérations sur la population. De fait, seules les protestations de l'opinion publique devant les premières rafles leur feront faire machine arrière, sachant que ces démarches de solidarité auront été initialement réprimées par le régime pétainiste - voir mon article.

Pas de quoi formuler une conclusion générale sur le bouquin, mais disons que je ne suis vraiment pas rassuré sur sa qualité.

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.05 s  3 requêtes