Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Pétain - Trahison ou sacrifice ? - Michel Boisbouvier
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Zone - Résistance (France)
-

En zone Nord occupée, les régions étaient désignées par les lettres:
P : région de Paris.
A : région d'Amiens.
B : région de Bordeaux.
C : région de Châlons-sur-Marne.
D : région de Dijon.
M : Région de Le Mans.

En zone Sud, les régions étaient désignées par la lettre R suivie de 1 à 6.
(voir "R")


Zone Nord - ZN - France
-

Désigne l'ancienne Zone Occupée (ZO) qui devint Zone Nord (ZN) après l'invasion par les troupes allemandes de la zone libre (ZL) ou Zone Non Occupée (ZNO) qui elle devint Zone Sud (ZS).


Zone Occupée - ZO - France
-

Jusqu'en 1942, le territoire français occupé et administré par les Allemands au Nord de la ligne de démarcation. Après l'invasion de la Zone Sud, on dira Zone Nord (ZN)

Dans ce texte :

Et quand bien même ? de françois delpla le dimanche 21 février 2010 à 14h42

à quel défi répond le statut des Juifs d'octobre 40
:

Il faut empêcher l'autorité d'occupation de légiférer en zone occupée -comme elle en a l'intention- en la prenant de vitesse. Si elle réussissait dans son entreprise, c'en était fini de l'unité administrative du pays. C'en était fini pour Vichy de pouvoir se réclamer de la convention d'armistice pour administrer la zone nord.

C'est ici, ô Francis, que la correction de la date traditionnelle et infondée du statut des Juifs (3 octobre) au profit de la date réelle (18 octobre) trouve tout son intérêt, car elle ruine précisément l'idée d'une course de vitesse (!!!) entre Teutons et vichystes en matière législative. Loin de sprinter dans son coin, Vichy sonde le Reich et ne fait que ce qu'il suppose lui plaire, en s'en assurant le plus possible auprès d'Abetz ou d'autres représentants gammés. Les négociations mal connues mais certaines sur ce statut, entre le 1er octobre (seule trace datée de sa discussion à Vichy) et le 18, sont là pour le prouver.

Mais admettons une seconde les prémisses de Michel... pour lui montrer combien elles sont accablantes, s'agissant de la signature même d'un armistice établissant une cohabitation des plus malsaines sur le sol métropolitain.

Ainsi, cet armistice, loin d'être un moyen de stopper la progression allemande (c'est pourtant là un credo basique de tes copains L-D Girard, Robert Aron ou F-G Dreyfus), serait, de ton propre aveu, un moyen d'attirer Pétain vers toujours plus de déchéance et d'obtenir de lui toujours plus de cruauté. Pour cela, l'occupant n'aurait même pas à le violer, mais seulement à menacer de le faire (je veux dire violer l'armistice, bien sûr, qu'alliez-vous croire ?).

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.05 s  3 requêtes