Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Vichy dans la Solution finale - Laurent Joly
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


MBF - Militärbefehlshaber in Frankreich - Allemagne nazie
-

Littéralement: "Commandant militaire en France". En clair: l'administration militaire allemande en France. Elle est divisée en deux grandes sections: l’état-major de commandement et l’état-major administratif. L'une et l'autre sont responsables du maintien de l'ordre et de la sécurité.
L’état-major de commandement traite de la collaboration générale entre les autorités d’occupation et le gouvernement de Pétain, de la persécution des juifs, de la politique générale de représailles.
L'état-major administratif s'occupe plus spécialement d'organiser l'exploitation économique de la France au service de l'économie de guerre allemande.

Dans ce texte :

Item 2 de Boisbouvier le mercredi 09 décembre 2009 à 08h06

Item 2:

- la Police d'un pays occupé obéit-elle toujours à l'occupant ?, demandai-je.

Si ce sont les ordres du pouvoir légitime, certainement.
répondites vous

Qu'entendez-vous par pouvoir légitime ?
Celui du MBF, d'abord, celui d'Oberg, ensuite, l'étaient -ils à vos yeux ?
N'oubliez pas la définition que Max Weber donne d'un Etat, définition acceptée par tous : il y a un Etat quand il existe un monopole de la violence légitime, le mot légitime ne devant pas être compris comme moralement acceptable mais comme facteur indispensable à la cohésion sociale. Autrement dit quand il existe une police nationale.
Or, dans la France occupée, d'abord, dans la France entière, ensuite, ce monopole de violence légitime, cette police nationale appartenait à l'Allemagne.
N'est-ce pas miracle que Vichy ait pu dans de telles conditions lanterner suffisamment ce pouvoir absolu de l'occupant pour sauver tant de gens : Juifs, prisonniers, déportés-résistants, résistants des maquis et simples particuliers.

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.03 s  3 requêtes