Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Bataille dans le ciel d'Allemagne - Jean-Yves LORANT et Richard GOYAT
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis n'a rien trouvé dans :

Arcoolique invétéré de arcole le samedi 21 juin 2008 à 21h39

Je prends acte de votre longue dissertation sur les armements comparés des divers avions de chasse. Et de votre bien compréhensible engouement pour le Morane 406.

Ce que j'ai mentionné quant à la puissance de frappe des armements, je ne le tiens pas d'une revue technique, mais des écrits d'un certain Pierre Clostermann, dont le regrettable amateurisme ne peut se comparer à votre éru_dition.

Par ailleurs, je vous mets au défi de trouver un seul de mes textes où j'ai pu être insultant ou vindicatif envers n'importe quel forumeur.

Il est assez cocasse que vous qualifiez le Me 110 d'avion inadapté et vulnérable, alors qu'il était encore légèrement plus rapide que notre meilleur bimoteur, le Bloch 174, dont on a longtemps glosé sur les brillantes performances.

Pour revenir au Morane 406, il a été perçu par ses adversaires allemands comme une cible facile, et je comprends que vous préfériez parler des Morane ayant remporté une pincée de victoires, et éluder la grosse pelletée de Moranes flingués sans même pouvoir parvenir à distance de tir.

De tous les chasseurs français "de prise", le Morane a été celui que les Allemands ont le plus dédaigné, le refilant aux Finlandais, qui, en désespoir de cause, n'ont pu lui insuffler une seconde carrière qu'en y adaptant un moteur russe.

La lamentable réputation de l'avion de chasse français a même eu encore une conséquence dans les années d'aprés guerre. Dans les années 60, les chefs de la nouvelle Luftwaffe ayant combattu le Morane de 1940 avaient conservé une trés mauvaise opinion des avions français. Quand il fallut acheter un avion pour la Bundesluftwaffe, ils ont repoussé le Mirage III, pour lui préférer le F.104 américain, choix qui s'est avéré désastreus pour les avions... et pour les pilotes.


Voilà voilà. J'espère avoir été assez courtois dans mon expression pour ne pas être taxé d'agressivité.

Et moi, je suis sympa, je ne vous suis pas dans le petit jeu facile de taxer l'autre d'ignorance, quand son avis diffère.

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.05 s  3 requêtes