Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Le mythe de la bonne guerre - Jacques R. Pauwels
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis n'a rien trouvé dans :

Constat de françois delpla le mardi 09 octobre 2007 à 07h06

***
Il était déjà prêt, moralement à faire raser Berlin dans la dernière bataille.

Et l'instrument privilégié dans la destruction des villes, ce n'étaient pas, comme vous semblez le croire, des équipes de pionniers dynamiteurs, mais des escadres de bombardiers. Et l'option de Choltitz, c'était surtout l'appui de l'artillerie lourde et de l'aviation basée, à Villacoublay et autres aérodromes voisins.

Je suis enclin à rejoindre, tout bêtement, la thèse de Lapierre et Collins***

A l'examen d'un cas concret, vous préférez donc un raisonnement par analogie, amalgamant grossièrement des cas chronologiquement, ethniquement et politiquement très différents. Or il est établi

1)que les projets parisiens de destructions portaient essentiellement sur des dynamitages;

2)que Choltitz a menacé d'ordonner des bombardements aériens... et avoué ultérieurement qu'il n'en avait pas du tout les moyens.

Bref, vous me semblez raisonner en deçà de vos possibilités. Et pour ne pas être entièrement négatif, j'agrée votre "tout bêtement".

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.03 s  3 requêtes