Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

La Chute de Berlin - Antony BEEVOR (trad. de l'anglais par Jean Bourdier)
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


rafle - Vichy
-

Spécialité de la police française aux ordres de l'occupant nazi ou de Vichy. La plus connue est la grande rafle du Vel' d'Hiv' (voir ce terme).
On le sait moins, la rafle du Vel' d'Hiv' a été précédée de quelques autres:
- 14 mai 1941: arrestation de 3.700 Juifs allemands, tchèques et polonais qui croyaient avoir trouvé refuge en France. "Parqués" dans les camps de Pithiviers et de Beaune-la-Rolande.
- 20 août 1941: arrestation à Paris de 4.000 Juifs. Direction Drancy.
- 6 décembre 1941: arrestation de 1.000 notables et intellectuels, presque tous Français, envoyés au camp de Compiègne.
- 16 et 17 juillet: Vel' d'Hiv'.
Les rafles ne se limitent pas à la zone Nord (occupée). Le 26 août: les Juifs de la Creuse qui avaient cru trouver refuge dans ce département sont pourchassés; les 26/28 août c'est le tour de Lyon et de Marseille. La liste est longue. Le calvaire des Juifs ne fait que commencer....

Dans ce texte :

Et une critique des Carnets dans Libération de René CLAUDE le jeudi 15 février 2007 à 09h43

Grossman a puisé dans ses notes de guerre une partie du matériau pour son chef-d'œuvre :
On retrouve dans Vie et Destin tel quel des scènes et des dialogues directement tirés des carnets. Ce livre sur le stalinisme et le nazisme, avec leurs évidentes ressemblances, était d'une telle puissance que l'éditeur soviétique, tétanisé, transmit le manuscrit aux échelons supérieurs. Vassili Grossman fut convoqué par Mikhaïl Souslov, haut responsable de l'idéologie, qui lui annonça que le roman ne pourrait pas être publié avant «deux ou trois cents ans». Toutes les copies du manuscrit furent saisies. L'auteur mourut deux ans plus tard, rongé par le cancer. Mais une des versions du manuscrit, confiée à un ami, échappa à la rafle et arriva en Occident dix-huit ans plus tard. Réfugié en France, le dissident Efim Etkind, ami de Grossman et maître d'oeuvre de la première publication du livre, expliquait : «La mise sous les verrous d'un roman est la plus haute distinction que le pouvoir d'Etat puisse décerner à une oeuvre littéraire : l'imagination de l'auteur se trouve placée au rang de la réalité ; les réflexions de l'écrivain deviennent divulgation de secrets d'Etat.»
Ici :

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.03 s  3 requêtes