Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

A bras le coeur - Roger Barberot
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Combat - Résistance (France)
-

L'un des premiers mouvements de résistance en Zone Sud. Fondé par Henri Frenay. Le mouvement "Combat" est issu de la fusion du MLM (Mouvement de Libération Nationale)d'Henry Frenay et Bertie Albrecht avec le Mouvement des Démocrates Chrétiens "Libertés".


Division Française Libre (Première) - 1e DFL - France libre
-

La Division de la France Libre. Commença à exister avant d'exister, pour la tentative de débarquement à Dakar. Combattit en Erythrée sous le nom de Brigade d'Orient. Trouva enfin son nom en mai 41, mais pour combattre d'autres Français obéissant fidèlement à Vichy qui obéissait aux Allemands. Fut aussitôt dissoute pour renaître sous forme de deux brigades dont l'une s'illustra à Bir Hakeim. Retrouva son nom en Tunisie pour en être bientôt chassée par ceux qui avaient encore du mal à choisir entre Vichy et de Gaulle. Fut rebaptisée par les mêmes 1e DMI, mais toujours 1e DFL pour ceux qui continuèrent avec elle une route meurtrière qui passa par l'Italie, les côtes de Provence, la Vallée du Rhône, les Vosges, l'Alsace et les Alpes. Cessa d'exister aussitôt sa tâche accomplie mais est toujours vivante pour ceux qui l'ont fait vivre et pour ceux qui l'apprécie.


Division Française Libre (Deuxième) - 2e DFL - France
-

La 2e Division Française Libre n'exista que quelques mois et vécu péniblement dans la chaleur du désert libyen, éloignée pour éviter les désertions ... de ceux qui voulaient quitter l'Armée d'Afrique pour la rejoindre.

Elle fut constitué par la Colonne Leclerc (ou Force L) venant du Tchad et la Colonne Volante venant d'Egypte.

Elle se transforma ensuite en 2e DB en amalgamant des régiments de l'Armée d'Afrique et en s'équipant "à l'américaine".


Division Française Libre - DFL - France
-

Elles sont deux. C'est probablement la première que vous cherchez. Vous la trouverez sous "Première ..." ou "1e DFL"
Si c'est la deuxième, elle vous attend également.


Messmer (Pierre) - France libre

Moulin (Jean) - Résistance (France)
-

(Bézier 1899 - en déportation 1943)
Préfet à Chartres, il fut mis en disponibilité en juin 1940 par le gouvernement de Vichy.
À Marseille, il rencontra Henri Frenay et rejoignit Londres. Parachuté en zone sud en 1942, il fut chargé par le général de Gaulle de rassembler la Résistance française et constitua l'Armée secrète. Délégué général au Comité national français de Londres, il créa une administration de la Résistance et organisa les services communs à tous les mouvements et réseaux. Fondateur et premier président du Conseil national de la Résistance, qu'il réunit pour la première fois le 27 mai 1943 à Paris, il fut livré par trahison à Caluire, le 21 juin 1943. Torturé, il mourut au cours de son transfert en Allemagne le 8 juillet 1943.
[Source : Dictionnaire des personnages in La France en guerre, du Front populaire à la victoire 1943 - 1945 (Histoire de France illustrée), (s. dir. Ph. Masson), Paris : Larousse-Sélection du Reader's Digest, 1988]
Compagnon de la Libération


Régiment de Fusiliers Marins - RFM
-

le 1eRFM est le Régiment de Reconnaissance de la 1eDFL

Dans ce texte :

L'éditeur en ligne de Théobald de René CLAUDE le mercredi 03 mai 2006 à 11h02

Exceptionnel par le récit des aventures extraordinaires vécues, de 1942 à 1945, par Jean-Louis Théobald. Etudiant en médecine, il est choisi par Jean Moulin en 1942 à Lyon comme officier de liaison avec le Général Delstraint, chef de l'Armée secrète. Il est arrêté par la Gestapo avec le général, à Paris en 1943, emprisonné à Fresnes, condamné et déporté en Allemagne avec l'équipe de Jean Moulin.
Evadé durant son transport en 1944 et revenu en France, il passe en Espagne et en Afrique du Nord. Affecté sur sa demande au 1er régiment de fusiliers marins de la 1ère division française libre, il combat en Italie puis, après le débarquement en Provence, il participe à la libération de la France (Toulon, Lyon, Belfort), trois fois blessé avant la fin de la guerre contre l'Allemagne.


(144 pages avec une préface de Pierre Messmer.)

Les éditions Cêtre ont leur site :


Bonne journée,

RC

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.04 s  3 requêtes