Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

A bras le coeur - Roger Barberot
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Aubry (Henri) - Résistance (France)
-

Membre du mouvement "Combat", chef régional de la région R2 (région de Marseille).Il est nommé chef d'Etat-major de l'AS (Armée Secrète) après l'arrestation de Morin-Forestier en mars 1943


Boîte aux lettres - BAL
-

Initiales de boîte aux lettres utilisées parfois par les internautes pressés ou les adeptes de la concision.


Moulin (Jean) - Résistance (France)
-

(Bézier 1899 - en déportation 1943)
Préfet à Chartres, il fut mis en disponibilité en juin 1940 par le gouvernement de Vichy.
À Marseille, il rencontra Henri Frenay et rejoignit Londres. Parachuté en zone sud en 1942, il fut chargé par le général de Gaulle de rassembler la Résistance française et constitua l'Armée secrète. Délégué général au Comité national français de Londres, il créa une administration de la Résistance et organisa les services communs à tous les mouvements et réseaux. Fondateur et premier président du Conseil national de la Résistance, qu'il réunit pour la première fois le 27 mai 1943 à Paris, il fut livré par trahison à Caluire, le 21 juin 1943. Torturé, il mourut au cours de son transfert en Allemagne le 8 juillet 1943.
[Source : Dictionnaire des personnages in La France en guerre, du Front populaire à la victoire 1943 - 1945 (Histoire de France illustrée), (s. dir. Ph. Masson), Paris : Larousse-Sélection du Reader's Digest, 1988]
Compagnon de la Libération


Régiment de Fusiliers Marins - RFM
-

le 1eRFM est le Régiment de Reconnaissance de la 1eDFL

Dans ce texte :

L'humanisme a battu la barbarie de René CLAUDE le lundi 01 mai 2006 à 22h58

Alors qu'ils avancent en Alsace, Barberot qui est à ce moment là commandant (je crois) nous raconte qu'il a récupéré dans les chars et à sa demande un certain Théobald, ex-étudiant en médecine, qui a rejoint l'armée française amalgamée par Londres via l'Espagne.
Il écrit :
C'est au moment où je demande sa mutation au régiment de fusiliers marins que j'apprends qu'il a fait partie de l'équipe de Jean Moulin et du général Delestraint*, qu'il a été arrêté en même temps que celui-ci par la Gestapo, qu'il a été un des seuls à s'échapper du train qui l'emmenait en déportation et qu'il a rejoint Londres par l'Espagne.(...)
Théobald n'a pas trop insisté sur ses deux années de médecine (...) Je demande au général Garbay de m'affecter Théobald et le service de santé de la division le laisse partir sans difficulté.
- Comme médecin ? me demande le médecin-chef du régiment, Gourvès, quand il apprend son affectation chez nous.
- Non. Pas comme médecin. Dans les chars.(...)
Je comprends du coup la perplexité de Théobald devant le blessé allemand qui avait le ventre ouvert. (Note de RC : ce troupier allemand avait été touché par les chars des fusiliers marins quelques heures auparavant. Théobald l'avait secouru comme ses propres copains d'unité.)
Mais Théo triomphe sur ce point. Il a retrouvé par hasard dans un hôpital le blessé qu'il avait bourré de sulfamides et recousu et qui le remercie avec émotion de lui avoir sauvé la vie.


Cette minuscule action dans la campagne de France de 44-45 est remarquable, car elle exprime la motivation profonde de ces jeunes et moins jeunes gens qui se sont battus : affirmer la force de l'humanisme sur la barbarie et sans se mettre en avant.
C'est aussi pour ça que j'aime l'Histoire contemporaine.

RC

* J'ai un doute : Théobald a-t-il été arrêtè à la suite de la découverte d'un message en clair déposé par Aubry dans une boîte aux lettres brûlées de Lyon ? Ce message a conduit les agents de la Gestapo au métro La Muette où Deslestraint avait rendez-vous avec d'autres résistants. Ou était-ce à Caluire dans la maison du docteur Dugoujon ? Je penche pour la Muette ?

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.06 s  3 requêtes