Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

La Chute / Der Untergang - Oliver Hirschbiegel
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Volksturm - Allemagne nazie
-

Littéralement "tempête populaire". Plus précisément, la Volksturm est la milice civile nazie, levée le 18 octobre 1944 par le Reichsführer Himmler à la suite d'un décret pris par Hitler le 25 septembre 1944. La Volksturm rassemblait les forces vives de la nation allemande - civils n'étant pas sous les armes - pour résister à l'invasion des Alliés.


SS - Schutzstaffel - Allemagne nazie
-

"Echelon de protection" ou "Section de protection".
Créée en 1923, la SS est d'abord la garde prétorienne de Hitler. Sous l'impulsion de Heinrich Himmler qui en prend la tête le 6 juin 1929, elle devient la police du Reich. A partir de 1937, la SS est chargée de la gestion du système concentrationnaire.
Himmler portera le titre de "Reichsfürher-SS".

A partir de 1935, la SS se subdivise en différentes branches notamment:
- SS Verfügungstruppe (troupes mises à disposition), organisées militairement et qui deviennent, au début de la guerre, les Waffen SS.
- SS Totenkopf (tête de mort) chargées de la garde des camps de concentration.

Dans ce texte :

Les critiques ont été assez virulentes de Claire le mardi 17 janvier 2006 à 10h30

En France, à la sortie du film, plusieurs émissions ont été consacrées à Hitler et à la chute du "Reich millénaire". Dans l'excellente émission d'Yves Calvi, "C'est dans l'air", on a ainsi pu voir un critique (dont je ne me souviens plus le nom) vitupérer contre Hirschbiegel qui, disait-il, aurait peint un Hitler trop humain. C'est un véritable scandal, disait-il, car, du coup, les jeunes générations ne peuvent pas se rendre compte de la dangerosité du nazisme.

Sans parler une nouvelle fois de la qualité du film, qui me semble assez remarquable (au passage, et pour dire qu'il n'est pas partisan, le réalisateur nous montre tout de même des sexagénaires fusillés par des SS parce qu'ils n'auraient pas pris les armes dans le cadre du Volksturm), comment peut-on espérer enseigner quoique ce soit en affirmant que l'un est tout noir, l'autre tout blanc? Je veux dire : c'est justement en montrant qu'Hitler était un homme "normal" au quotidien que la barabarie nazie n'en est que plus choquante et terrifiante.

Par ailleurs, quant à dire que tous les Allemands étaient des nazis convaincus (ben voyons), cela me fait penser aux difficultés que nous avons nous, Français, à réaliser qu'il y a bel et bien une frange de la population française qui s'était très bien accomodée de l'occupation allemande. Voir plus.

Tout est noir, tout est blanc, donc. C'est si facile de tronquer l'Histoire.

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.03 s  3 requêtes