Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Les volontaires Francais sous l'uniforme allemand - Pierre GIOLITTO
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Collaboration - Vichy
-

Mémento des principaux mouvements politiques collaborationnistes sous Vichy.

- PPF : Parti Populaire Français (Jacques Doriot) - organe de presse: "Le Cri du Peuple de Paris"

- MSR : Mouvement Social Révolutionnaire (Eugène Deloncle)

- CSAR : Comité Secret d'Action Révolutionnaire - appelé par dérision "La Cagoule". - organe de presse: "La Vie nationale".

- RNP : Rassemblement National Populaire (Marcel Déat) - organe de presse: "L'Oeuvre".

- La Parti franciste (Marcel Bucard) - organe de presse: "Le Francisme".

- PFNC : Parti Français National Collectiviste (Pierre Clementi) - organe de presse: "Le Pays Libre".

- La Ligue française (Pierre Constantini) - organe de presse: "L'Appel".

- Le Front franc (Jean Boissel) - organe de presse: "Le Réveil du Peuple".

- Le Feu (Maurice Delaunnay) - organe de presse: "La Tempête".

- Le Groupe Collaboration (Alphonse de Châteaubriant) - organe de presse: "La Gerbe".


Combat - Résistance (France)
-

L'un des premiers mouvements de résistance en Zone Sud. Fondé par Henri Frenay. Le mouvement "Combat" est issu de la fusion du MLM (Mouvement de Libération Nationale)d'Henry Frenay et Bertie Albrecht avec le Mouvement des Démocrates Chrétiens "Libertés".


Résistance
-

Henri Michel dans un de ses livres, - Les idées politiques et sociales de la Résistance, PUF, 1954, p.3 - fait une description très vivante, parlant de la Résistance française.

"Le mot Résistance est apparu pour la première fois dans le discours que le général de Gaulle a prononcé à la radio britannique, le 22 juin 1940; il sera repris ensuite par un des premiers journaux clandestins de la France occupée, puis servira de nom à plusieurs mouvements. Il finit par designer tous ceux qui refusaient d'accepter l'armistice et de croire la défaite définitive, et qui luttaient, chacun dans sa sphère et selon ses moyens, pour être délivrés de l'occupation allemande."
(publié par Laurent Boussaton)


Volksturm - Allemagne nazie
-

Littéralement "tempête populaire". Plus précisément, la Volksturm est la milice civile nazie, levée le 18 octobre 1944 par le Reichsführer Himmler à la suite d'un décret pris par Hitler le 25 septembre 1944. La Volksturm rassemblait les forces vives de la nation allemande - civils n'étant pas sous les armes - pour résister à l'invasion des Alliés.


FFI - Forces Françaises de l'Intérieur - Résistance (France)
-

Créées par ordonnance du CFLN (Comité français de libération nationale) le 1 février 1944, les FFI réunissent, en principe, l'ensemble des mouvements de la Résistance intérieure. Le 28 août, après la Libération, le général de Gaulle décide leur incorporation dans l'armée régulière et la dissolution de leurs état-majors


LVF - Légion des Volontaires Français contre le bolchevisme. - Vichy
-

Créée en 1941, la LVF recrute des soldats français qui, sous l'uniforme nazi, combattent essentiellement sur le front de l'Est aux côtés des Allemands.
Dissoute en 1944, les membres de la LVF, seront intégrés dans une division SS connue sour le nom "La Division Charlemagne".

Dans ce texte :

Forums et jeunes ! de G.P. le lundi 04 juillet 2005 à 08h35

Bonjour Léon,
votre petit passage sur les "jeunes et les forums", me donne l'occasion de dire ce que je pense de cet intérêt qu'ils portent aux nazis. Si les jeunes ont largement le droit de s'informer; en fait, ils utilisent la "matière" que leur proposent les anciens. Personnellement, j'ai complétement quitté certains forums "historiques" où 90% des sujets proposés "touchent" aux nazis, l'armée allemande, ou A.H. On en arrive maintenant à débattre de la couleur ou du blindage des chausettes du moustachu. Ras le bol ! Où veulent en venir ces historiens forcenés du nazisme?.Qu'elle est leur responsabilité?. Où est l'intérêt?, en sachant qu'aucun n'a parcouru les Marais du Pripet, été comme hiver, pour comprendre les conditions réelles de combat de ces LVF. A l'Est, les historiens gomment sans vergogne (allez "découvrir" l'état du site de Sobibor); au centre, on réhabilite à tout va en faisant pleurer dans les chaumières avec les morts d'un bombardement ou d'un naufrage "légal", en France on discutaille sans fin sur la valeur au combat d'un Volksturm en évitant soigneusement de débattre de la collaboration. Bilan : en 2004, 90% des participants au Concours de la Résistance étaient hors sujet. Par contre, on en est encore à essayer de trouver une tombe de FFL , de FFI, ou de retracer l'historique d'une unité Free Frenchs ou d'un groupe de combat.
Le devoir de mémoire est capital, mais 100% vu par la lorgnette teutone, ça déforme ! et les jeunes trouvent là de " bonnes" réponses à leurs questions d'aujoud'hui (antisémitisme par exemple). Quand je viens sur le site de Jacques, c'est pour entendre parler de FFL, ou découvrir une référence; mais pas des vertus des nanas du IIIème Reich.
Cordialement !

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.04 s  3 requêtes