Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Henri FRENAY - Robert Belot
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Frenay (Henri) - Résistance (France)
-

Fondateur de "Combat" premier mouvement de Résistance en Zone Sud.
Compagnon de la Libération - Biographie


Gaulle (Charles de) - CDG - France libre
-

A hissé le grade de Connétable bien au dessus de celui de Maréchal, fut il de France.
Le site officiel


PS - Poste de secours - France
-

Poste de secours à ne pas confondre avec un parti politique.

Dans ce texte :

Comprendre Pétain dès 1940 ou plus tard de Jacques Ghémard le samedi 25 septembre 2004 à 22h07

Bonsoir,

Certes Pétain a trompé beaucoup de monde en 1940. Je pense d'ailleurs qu'il serait plus juste de dire que Frenay n'était pas Pétainiste dans ces premières années de l'occupation mais qu'il croyait à ce que Pétain ou ceux qui l'utilisaient, essayaient de faire croire.

Mais quelques uns ont tout de même vu clairement son jeu dès les premiers jours.

De Gaulle évidement mais de Gaulle connaissait Pétain et on peut penser que c'est ce qui lui a permis de comprendre ses intentions.

Mais d'autres encore qui n'avaient pas cet avantage. Cordier par exemple . En 1940, ses opinions politiques étaient d'extrême droite et l'on pourrait penser que l'arrivée de Pétain au pouvoir le satisfaisait. Pourtant dès le 17 juin, en écoutant le discours de Pétain, il comprend que c'est une trahison et décide de résister.

Donc on pouvait aussi, dès 1940, penser comme en 2004.

Mais on pouvait aussi, être tromper et ensuite comprendre progressivement et évoluer. C'est le parcours de Frenay. Un parcours humain qui le rend effectivement bien sympathique.

Par contre, il y a d'autres comportements qui, sans doutes très humains eux aussi, ne me semblent avoir aucune logique. Ce sont ceux qui, trompés par le "système Pétain" ont d'abord cru en lui et ont condamné ceux qui s'opposaient à lui : de Gaulle et ses rebelles. Et qui ensuite ont changé d'attitude en ne suivant plus du tout la ligne Pétain et sont donc devenus ses opposants mais ont continué à condamner ses opposants de 1940.

Lé représentant éminent de cette catégorie est probablement Weygand, mais il sont très nombreux dans ce cas. Cela vient probablement d'une incapacité à se déjuger. Incapacité très courante, surtout quand les actes commis antérieurement sont graves. Maggiar combattant les anglais en 1942, pouvait il dire "j'avais tord" quelques années plus tard quand il entre dans Paris en libérateur ?

Amicalement
Jacques

PS : "..." comme titre ce n'est pas très pratique pour voir si le titre est en italique (contribution pas encore validée) Et puis c'est important le titre, c'est ce qui attire l'attention et donne envie de lire le reste £;c)

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.05 s  3 requêtes