L'IG Farben sur le forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

L'IG Farben

ou la puissance, les crimes et la chute d'une entreprise multinationale et nationaliste

Joseph Borkin

L'I G Farben s'est auto-dissoute, il y a quelques mois. Pourtant son passif est très lourd avec par exemple sa responsabilité dans l'extermination des juifs en fournissant aux SS par l'intermédiaire d'une de ses filiales, la Degesch, le trop célèbre Ziclon B.
Joseph Borkin, l'auteur de ce livre fut particulièrement bien placé pour nous raconter l'histoire de cette multinationale.
En effet il "fit partie en 1934 de la commission spéciale d'enquête du Sénat américain sur l'industrie de guerre. Il enquêta plus particulièrement à cette occasion sur la collusion entre l'IG. Farben et la Standard Oil of New Jersey de Rockfeller. Il collabora ensuite à la commission des brevets de la Chambre des Représentants, devint en 1938 conseiller technique pour la réglementation des brevets et licences de fabrication, et enfin se vit attribuer la responsabilité de la section des brevets et ententes commerciales de la division anti-trusts du Département de la Justice."
Ainsi "Pendant longtemps, l'IG Farben, compagnie allemande, a été la première compagnie mondiale d'industries chimiques. De ses laboratoires et de ses usines jaillissaient en abondance les succédanés de tout ce que le sol de l'Allemagne ne pouvait lui fournir. L'IG Farben produisait en outre des vaccins, des sérums, des médicaments, sans oublier les gaz asphyxiants et les carburants pour fusées.
Lorsque les Nazis prirent le pouvoir, ils stigmatisèrent officiellement l'I.G. Farben en raison de ses attaches et de ses origines non aryennes. Toutefois, l'IG Farben était indispensable à Hitler et elle ne pouvait elle-même se passer de la protection nazie.
Bientôt, la compagnie se trouva associée à un immense programme de travaux forcés; des millions de déportés furent mis an service de la production de guerre allemande. C'est à Auschwitz que les dirigeants de l'LG. Parben firent bâtir un énorme complexe pour la fabrication synthétique de l'essence et du caoutchouc.
Inculpée pour crime de guerre, l'LG. Farben fut démantelée en 1948. Les sociétés qui la constituaient reprirent leur identité et leur autonomie. Leurs avoirs, saisis à l'étranger, furent récupérés par l'intermédiaire de sociétés suisses bienveillantes.
Joseph Borkin fit partie en 1934 de la commission spéciale d'enquête du Sénat américain sur l'industrie de guerre. Il enquêta plus particulièrement à cette occasion sur la collusion entre l'LG. Farben et la Standard Oil of New Jersey de Rockfeller. Il collabora ensuite à la commission des brevets de la Chambre des Représentants, devint en 1938 conseiller technique pour la réglementation des brevets et licences de fabrication, et enfin se vit attribuer la responsabilité de la section des brevets et ententes commerciales de la division anti-trusts du Département de la Justice.

 

Editeur : Alta
Date edition : 1979
Support : livre
Genre : étude historique
Période concernée : toutes les périodes
Région concernée : autres régions qu'Afrique ou Asie/Pacifique

Proposé par Laurent Boussaton le lundi 02 janvier 2006 à 20h53

Dernière contribution le mardi 03 janvier 2006 à 13h16

lue 3755 fois décrypter

 

Suivre le débat sur L'IG Farben et y contribuer
 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  2 requêtes