Le mystère Olga Tchekhova sur le forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

Le mystère Olga Tchekhova

Antony Beevor

Olga Tchekhova, nièce du dramaturge russe Anton Tchekov, connu et apprécié mondialement (La Cerisaie, La Mouette, etc.), était-elle une agente soviétique active infiltrée dans le cinéma allemand nazifié pour approcher les hauts dignitaires du IIIe Reich ou une correspondante occasionnelle que sa situation de star rendait utile au régime stalinien ?

Trois ans après la chute du tsarisme, alors que les bolchévique de Lénine, pourtant minoritaires à la Douma, avaient confisqué les pouvoirs politiques et militaires, la belle actrice s'exilait sans réelle difficulté vers l'Allemagne de Weimar. Installée et volontaire, elle courut les castings et décrocha ses premières apparitions dans des productions tournées aux studios Babelsberg où elle fut vite repérée. Elle avait un atout à l'écran: elle parvenait à modifier les traits de son visage selon les exigences des rôles*. Ses cachets devinrent importants et elle décrocha ses premiers rôles au début des année 30.
Actrice de talent, belle, distinguée, elle ne tarde pas à devenir une star du cinéma allemand des années trente, l'actrice préférée de Hitler. Elle est aussi pragmatique, et ce pragmatisme l'amène très vite à fréquenter les plus hauts dignitaires nazis, fascinés par le cinéma et les arts du spectacle en général.

La belle Olga avait un frère, compositeur honnête reconnu par le Parti. Or, malgré un passé récent d'officier dans les armées blanches durant la guerre civile, ce qui était suffisant pour vous expédier, vous et les vôtres, ad patres ou au fin fond de la Sibérie, il fut recruté par la Guépéou en tant qu'informateur chargé d'infiltrer les groupes de Russes blancs exilés à Berlin. (Dans les mois qui suivirent l'attaque de l'URSS par Hitler, un plan fut préparé pour faire dOlga et de son frère Lev des kamikazes lancés contre Hitler et des dignitaires du NSDAP !) Ils traversèrent "miraculeusement" la guerre et Olga fut rapatriée en 1945. Elle put alors rendre visite à ceux des membres de sa famille ayant survécu au conflit mondial... avant d'être renvoyée en Allemagne, tous frais d'installation payés par le KGB. Là, elle reprit le chemin des studios et lança une ligne cosmétique toujours grâce à l'argent du KGB.

Antony Beevor, historien méticuleux, n'affirme que ce qui est en mesure d'être confirmé par des papiers déclassifié. Mais dans l'affaire Olga, les archivistes de l'ex-KGB n'ont pas encore tout rendu public et il se demande si ça arrivera un jour... Il en doute et nous aussi. Reste un récit passionnant qui entraîne le lecteur dans l'histoire d'une famille dont le destin exceptionnel se confond avec celle, violente et fascinante, de la Russie au XXe siècle.
(Au passage, j'ai appris que l'actrice suédoise fêtée par les nazis Zarah Leander était également une "honorable correspondante" des services secrets soviétiques.)

RC

* Beevor écrit que cette particularité rend parfois malaisée son identification dans des extraits de films et sur les photos promotionnelles des studios.

 

Editeur : Calmann-Lévy
Date edition : 2005
Support : livre
Genre : étude historique
Période concernée : de 1870 à 1970
Région concernée : Europe

Proposé par René CLAUDE le lundi 02 janvier 2006 à 17h33

Dernière contribution le mardi 02 décembre 2008 à 15h01

lue 7547 fois décrypter

 

Suivre le débat sur Le mystère Olga Tchekhova et y contribuer
 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.02 s  2 requêtes