Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

Carillons sans joie

Charles Brabant

Tourné par Lisa Films à Artignosc sur Verdon, dans le Var, en septembre 1961. L'action était censée se dérouler en Tunisie à Medjez el Bab. Le Verdon devenait donc la Medjerda.
J'ai eu l'honneur d'y être un des combattants allemands.
On touchait une prime si on acceptait d'être touché à mort, et basculer dans "la medjerda", mais la température de l'eau n'était pas du tout tunisienne, en ce mois de septembre!
Autre gag: on a exigé que les "Allemands" soient blonds! On a décoloré à la chaîne, un paquet de Niçois. Et au moment de tourner, on nous a mis un casque sur la tronche!

Dans le casting, du beau monde de l'époque: Paul Meurisse, Raymond Pellegrin (officiers français), Roger Dumas, Roger Hanin, (soldats français), Georges Wilson, Dany Carrel (juifs tunisiens), Alan Scott, repésentait UN Américain, renfort sans lendemain.

Le matériel était assez conforme, kubelwagens, motos Zundapp et BMW, 4X4 Laffly ex-français, seuls les camions étaient des 2T5 Citroen modernes, fournis par les artilleurs de Fréjus. On avait masqué leur capot trop anachronique avec des branchages.

*La campagne varoise avoisinante avait été partiellement défrichée pour lui donner un aspect plus tunisien, et un petit village "indigène" avait été édifié.

L'histoire, c'était surtout le débat entre un officier légaliste, qui voulait respecter les ordres de Tunis, et un officier "résistant" qui voulait arrêter les Allemands, jusqu'à l'arrivée des Alliés. Le résistant (Pellegrin) tombait amoureux de la jolie juive (Carrel), ce qui l'incitait à passer à l'action quand sa bien aimée était menacée par les Allemands. L'officier de tradition (Meurisse) finissait par se rallier à la dissidence. Un unique half track américain faisait espérer la proche arrivée des libérateurs.
Le combat avait lieu, avec Roger Dumas et Roger Hanin (soldat antisémite!) qui se battaient néammoins avec bravoure. Mais les Allemands finissaient par l'emporter.
Massacre final des valeureux français. La Krieg, gross malheur!

Gag final: l'officier Pellegrin, blessé était évacué avec sa bien aimée, dans une Kubelwagen. Manque de pot, le soldat Hanin, rescapé de la tuerie, et guéri de son antisémitisme, organisait une embuscade, avec l'aide d'un petit juif rescapé. A deux, et avec un bel ensemble, ils lançaient au passage chacun sa grenade, dans la voiture boche découverte qui passait... et ils écrabouillaient les amoureux!

NB : l'affiche du film provient du site "cinemaffiche" :

 

Editeur : Lisa Films
Date edition : 1961
Support : film en salle ou en DVD
Genre : récit ou roman
Période concernée : de 1939 à 1945
Région concernée : Ouest Europe

Proposé par arcole le lundi 02 janvier 2006 à 14h29

Dernière contribution le mercredi 16 janvier 2013 à 21h40

lue 5584 fois décrypter

 

Suivre le débat sur Carillons sans joie et y contribuer
 

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

sujet.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  2 requêtes