Le banquier noir sur le forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

Le banquier noir

François Genoud

Karl Laske

En 1996, deux biographies furent consacrées à François Genoud, citoyen suisse, militant nazi, espion et aussi financier du FLN algérien.
(Je présenterai celle de Pierre Péan d'ici quelques jours, le temps d'en relire quelques passages.)

Dans son avant-propos, Karl Laske raconte que l'idée lui vint de consacrer des mois d'enquête à celui qui était l'un des derniers activistes de l'internationale nazie et fasciste après l'avoir interrogé pour un article dans le salon feutré d'un palace de Lausanne.
Voici le premier portrait "politique" de son sujet d'étude extrait des pages de l'avant-propos :
François Genoud passait pour l'un des derniers représentants de "l'internationale noire", et sans doute l'un de ceux qui avaient ouvertement fait plus pour la renaissance du national-socialisme dans le monde. Plus que tel chef de parti nostalgique, ou tel propriétaire de journal. Ses efforts avaient été constants : éditer les propos de table de Hitler en 1952, "Le Testament politique de Hitler" en 1960, sans oublier les premiers extraits des journaux de Gœbbels en 1976, et par la suite leur texte intégral. Quel sympathisant de Hitler pouvait en dire autant ? C'est lui aussi qui avait pris la défense d'Adolf Eichmann ou de Klaus Barbie au moment de leurs procès.
On le voit, Genoud avait de la suite dans les idées politiques et nulle ambiguïté ne troubla son engagement constant. Il avait été, était et serait nazi jusqu'au bout !
Mais alors pourquoi avoir attendu la fin du XXe siècle pour en parler ? Les observateurs politiques curieux savaient qu'il avait été l'un des financiers du FLN durant la guerre d'indépendance avant de contribuer, là encore sur le plan financier, à la cause palestinienne, deux causes défendues par une grande partie de la gauche européenne. Malaise... ! On peut comprendre que le CV nazi du banquier vaudois était plutôt gênante... D'où ce long silence embarrassé. Mais en 1996, Péan et Laske voulaient comprendre; dès lors, il fallait retrouver les complices de l'ultra droite à l'extrême gauche et risquer l'amalgame.

Il sera intéressant de comparer les démarches de Laske et de Péan et leur lecture respective de la carrière politico-financière de ce peu ragoûtant personnage.
Alors, comme on dit, à suivre sur Livres de Guerre.

RC

 

Editeur : Seuil
Date edition : 1996
Support : livre
Genre : biographie
Période concernée : de 1870 à 1970
Région concernée : Afrique et Ouest Europe

Proposé par René CLAUDE le samedi 27 août 2005 à 19h37

Dernière contribution le lundi 29 août 2005 à 18h09

lue 3115 fois décrypter

 

Suivre le débat sur Le banquier noir et y contribuer
 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  2 requêtes