Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

Journal de la France

Alfred Fabre-Luce

Alfred Fabre-Luce ne figure pas au Panthéon de la littérature. Il se frottera quelques temps à la politique avant de se consacrer à une carrière d'écrivain et de journaliste. L'auteur publiera surtout des ouvrages politiques et excellera dans le pamphlet.
En 1940, Fabre-Luce que l'on disait "l'homme le plus intelligent de France ou encore "le plus illustre des Français", approuve l'armistice, soutient Pétain et se prononce en faveur de la victoire allemande. Ce n'est qu'à partir de novembre 1942 et le débarquement des Alliés en Afrique du Nord qu'il abandonne le camp des collaborateurs sans pour autant renier ses convictions.

Le "Journal de la France" dont il entreprend l'écriture dès la drôle de guerre, en 1939, retrace la vie de la France pendant la guerre. Le "Journal de la France" est une sorte de chronique des évènements tels que les perçoit l'écrivain. L'ambition de Fabre-Luce était de laisser un témoignage à la fois humain et historique. Aucune classe de la société, aucune catégorie d'hommes, aucune nuance de l'opinion n'est négligée. Les portraits à la manière de La Bruyère voisinent avec les discussions diplomatiques, l'analyse des décisions du régime, les impressions personnelles, les descriptions des dîners dans les faubourgs St-Germain, avec l'observation souvent féroce de la vie quotidienne des Français: le marché noir, les queues aux portes des magasins....
Le style est flamboyant mais qu'on ne s'y trompe pas. Fabre-Luce reste un écrivain collaborateur dont le thème favori est l'intégration de la France dans un Empire germanique. Cette utopie d'une France qui, grâce à sa politique de collaboration avec les nazis, sauvegarderait son autonomie spirituelle, permet à l'auteur de brocarder férocement le régime de Pétain et ses sbires... ce qui lui vaudra quelques ennuis avec Vichy et plus tard avec la Gestapo...mais aussi de s'en tirer honorablement à la Libération.

Note pour les bibliophiles.

A l'origine le Journal de la France comportait 4 volumes :
- le tome 1 est publié en octobre 1940 et est tiré à 40.000 exemplaires,
- le tome 2 paraît en juin 1942 à 33.000 exemplaires,
- le tome 3 paraît en juin 1943 à 2.000 exemplaires. Interdit par l'occupant, l'ouvrage a été saisi par la Gestapo. Toutefois, la moitié du tirage échappe à cette saisie,
- le tome 4 a paru le 18 août 1944 à Paris sous la forme d'une édition ronéotypée. Tirage: 1.000 exemplaires numérotés.

L'édition que nous proposons a été publiée, en 2 volumes, en 1946, par la Bibliothèque du Cheval Ailé. Elle rassemble les 4 tomes auxquels l'éditeur a ajouté un chapitre sur la Libération de Paris, extrait d'un recueil intitulé "En pleine liberté" publié par Fabre-Luce en avril 1945.
C'est cette dernière édition que l'on peut encore trouver chez les bouquinistes ou les librairies en ligne.

Francis Deleu.

 

Editeur : Bibliothèque du Cheval Ailé
Date edition : 1946
Support : livre
Genre : étude historique
Période concernée : de 1939 à 1945
Région concernée : Ouest Europe

Proposé par Francis Deleu le mardi 26 avril 2005 à 20h41

Dernière contribution le dimanche 18 novembre 2007 à 14h40

lue 2700 fois décrypter

 

Suivre le débat sur Journal de la France et y contribuer
 

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

sujet.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  2 requêtes