Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

Parachuté en Indochine

Guy de Chezal

Cet ouvrage est sans aucun doute l'un des meilleurs récits vécus sur cette période troublée du début de la guerre d'Indochine.
L'auteur est alors officier de la DGER, direction générale d'études et de renseignement., service unifié de la France combattante.
 
Dès le mois de janvier 1945, il accepte une mission difficile: se faire parachuter sur la Cochinchine, occupée par les Japonais.
Grâce à une fausse identité, il se fonde dans le moule de la population européenne de Saigon. Il assiste aux imprudences de la communaute française, ou les résistants de la dernière heure sont les plus démonstratifs. Il fait alors part de son étonnement: personne ne pense à associer les "Annamites" à la lutte contre les Japonais (ch1).
 
Mais le 9 mars arrive. L'auteur fuit en Thailande par le Laos (ch2 et 3).
Obstine, il est parachuté cette fois au Tonkin. Il y rejoint un maquis français survivant (ch4). Nouveau repli, en Chine cette fois, au mois d'avril et description peu flatteuse des nationalistes chinois et des services américains (ch 5). C'est là que l'auteur entend parler pour la première fois de maquis vietminh, installés au Nord Tonkin et de Ho Chi Minh (ch 6). Retour au Tonkin, et contact avec le vietminh; nombreuses remarques sur l'unanimité autour de Doc Lap (independance) et sur l'implantation vietminh.
Descente sur Hanoi et entrée dans la ville à la mi-aout (ch 7). L'auteur y rencontre alors Ho Chi Minh, le 29 aout (p321...), c'est le moment fort du livre. L'oncle Ho lui laisse:"une extraordinaire impression d'intelligence et de bonté"(p322). Ho, lui tient le discours suivant:"la France. Je recherche la vraie France. Je lui ai transmis des messages, comme j'ai fait a l'Amérique...ce sont les grands pays de la terre...la Russie n'a proprement aucun intérêt ici. Au lieu que la France...notre pays doit énormement à la France. Pas un instant, nous ne l'oublirons. Le mal qu'elle a pu nous faire, nous traçons une croix la-dessus. Nous lui demandons d'en faire autant pour celui que nous lui avons fait sans le vouloir. Nous sommes jeunes" (p323-324); plus loin; "la France a les plus belles idees. Mais ce ne sont pas pour elle des articles d'exportation."(p324)
L'auteur est aussi présent lors du discours du 2 septembre (p327). Mais le ton y est particulirement blessant pour les Français.
Il quitte alors Hanoi pour le sud et Saigon (ch 8). Là, il assiste aux massacres de la cité Heraud (ch9).
 
Ecoeuré, il quitte définitivement l'Indochine...
 
bonne lecture
 

 

Editeur : j'ai lu
Date edition : 1966
Support : livre
Genre : récit ou roman
Période concernée : de 1939 à 1945
Région concernée : Asie/Pacifique

Proposé par Laurent Boussaton le mardi 29 mars 2005 à 20h28

Dernière contribution le dimanche 10 août 2008 à 20h08

lue 3680 fois décrypter

 

Suivre le débat sur Parachuté en Indochine et y contribuer
 

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

sujet.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  2 requêtes