1914-1918 La vie en Charente-Inférieure sur le forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

1914-1918 La vie en Charente-Inférieure

collectif

" Bien qu'éloignée du théâtre principal des opérations militaires, la Charente-Inferieure joua un role non négligeable durant la première guerre mondiale:
 
par le trafic accru de ses ports maritimes, concentre surtout a La Pallice (ch II)
par la revitalisation des arsenaux vétustes de La Rochelle et de Rochefort (ch III)
par le développement ou la création d'industries chimiques destinées à la production d'explosifs (chIV)
par sa participation directe à la guerre sous-marine, que l'importance des importations de La Pallice rapprocha des côtes charentaises (ch III)
par la décision de faire de ce port la 7° base americaine (ch VI)
 
une fois de plus, l'originalité géographique de la Charente-Inferieure se révèle: essentiellement agricole (ch V), elle dispose d'un port en eau profonde, dans une rade abritée, reliée régulièrement à toute l'Europe, à l'Afrique, à l'Amérique, capable de recevoir énergie, matières premières et produits industriels indispensables à l'effort de guerre; les liaisons ferroviaires l'unissent aux régions de toute la France. La voie maritime reste cependant privilégiée, en partie en raison de la pénurie de wagons; c'est par mer qu'arrivent des troupes de l'empire colonial francais ou du Congo belge, des réfugies du Nord ou de Belgique, des prisonniers allemands. (ch III et IV) 
 
La Charente-Inférieure connait toutes les formes de mobilisation: militaire, commerciale, industrielle et agricole. La durée des combats entraîne des départs répétés et massifs d'hommes valides; hommes âgés, femmes et jeunes essaient de faire face pour maintenir les activités vitales. Sursitaires, permissionnaires, les hommes sont trop rares; aussi des travailleurs étrangers libres ou prisonniers jouent-ils dans les productions un rôle grandissant. La mécanisation progresse donc, en dépit des difficultés d'approvisionnement en machines et en combustibles, tandis que l'urgence des besoins justifie tous les efforts de productivité (ch VII...)
 
L'installation d'usines de montage de wagons à Saintes dès 1916, et plus tardivement a La Rochelle, achève de précipiter ce département vers une technologie plus performante. Les transformations sont très inégales, l'impulsion est donnée d'abord aux régions cotières.
 
Travailleurs étrangers, libres ou prisonniers font deviner d'autres modes de vie, tandis que les adolescents rêvent d'imiter les Américains, si généreux et cordiaux "(introduction)
 
C'est à partir de documents de divers sources selectionnés avec soins et classés en sept grands chapitres que l'on peut découvrir un département si particulier pendant la première guerre. mondiale
 
bonne lecture
 
 

 

Editeur : CDDP/SEAD
Date edition : 1988
ISBN ou ref : 903 771
Support : livre
Genre : étude historique
Période concernée : de 1870 à 1939
Région concernée : Ouest Europe

Proposé par Laurent Boussaton le mardi 27 janvier 2004 à 18h04

lue 5139 fois décrypter

 

Suivre le débat sur 1914-1918 La vie en Charente-Inférieure et y contribuer
 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  2 requêtes