Les Carnets du Major aviateur Firmin Capon sur le forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

Les Carnets du Major aviateur Firmin Capon

Page d'histoire de nos ailes militaires

Freddy Capron

On ne peut que le regretter ; peu d’aviateurs belges engagés dans la R.A.F. britannique lors du Second Conflit mondial ont laissé des récits de leurs aventures. On connaît toutefois les ouvrages de Raymond LALLEMANT et de Charles Demoulin, tous deux décrivant la carrière d’aviateurs de Typhoon.
Des biographies détaillées de ces aviateurs paraissent de temps à autre dans des revues spécialisées mais trop souvent à la sauvette et sans grande publicité.
Cette modestie a trop longtemps oblitéré les actions de ces hommes souvent jeunes dont beaucoup laissèrent la vie sur tous les théâtres de guerre. Trop souvent, les actions des Belges dans la R.A.F. ont été minimisées et il est heureux de voir enfin des auteurs décrire des actions de quelques-uns d’entre eux.
Le jeune CAPON est fasciné par l’aviation et quitte sa Gaume natale pour entrer dès 1928 dans l’Aéronautique Militaire belge. Après son écolage à Wevelgem, il devient membre du 5/III/I Aé de Gossencourt avant d’être affecté à Nivelles.
En 1940, il participe aux rapides combats de mai puis évacue en France.
Revenu au pays, CAPON est démobilisé mais entre très vite dans un réseau militaire de résistance. Repéré par la police de l’occupant, il doit fuir en 1942, traverse la France sans trop de mal mais connaîtra une longue et dure captivité dans les prisons espagnoles. Il pourra alors atteindre la Grande-Bretagne.
Malgré son âge avancé pour un pilote de combat, il est réentraîné au Canada et entrera au 613° Squadron ( nightfighters ) britannique. Ayant perdu bien trop de camarades de ses jeunes années tués dans le réentraînement, il opèrera sur le Reich en Mosquito avec son observateur, Robert NEMRY, seul équipage belge de l’unité. Les deux compatriotes accompliront de nombreuses missions, échappant parfois de peu à la mort.
Ayant survécu à la guerre, CAPON demeurera dans l’aviation militaire, étant retraité comme major. Il est décédé le 21 août 1998.
L’intérêt de cet ouvrage réside dans la comparaison entre les expériences de Firmin CAPON avant-guerre dans l’aéronautique belge et sa nécessaire adaptation au matériel plus perfectionné et aux contraintes ( langue, tactique….) dans la R.A.F.
Bien que plus âgé que la moyenne de ses compatriotes, CAPON pourra malgré tout entrer dans la chasse nocturne et s’y distinguer.

 

Editeur : De Krijger
Date edition : 2000
ISBN ou ref : 90-72547-68-3
Support : livre
Genre : biographie
Période concernée : de 1870 à 1970
Région concernée : Ouest Europe

Proposé par Prosper Vandenbroucke le dimanche 30 mars 2003 à 11h11

Dernière contribution le mercredi 19 mars 2008 à 13h41

lue 4989 fois décrypter

 

Suivre le débat sur Les Carnets du Major aviateur Firmin Capon et y contribuer
 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  2 requêtes