Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

Le temps des vérités

Henri Navarre

Dans cet ouvrage autobiographique, Henri Navarre retrace son parcours de militaire depuis l'avant-guerre jusqu'à sa démission après la guerre d'Indochine et les controverses concernant son commandement notamment à Diên Biên Phu.
Mieux que quiconque laissons à Henri Navarre de soin de décrire les grandes étapes de sa carrière, les raisons qui l'ont poussé à publier ses Mémoires et les justifications d'un homme blessé par les critiques sur son commandement en Indochine. Henri Navarre s'en explique en avant-propos de son livre.

Avant-propos.

Quand j'ai écrit ces Mémoires, je pensais les réserver à mes proches. Puis il m'a semblé que j'avais été mêlé à trop d'événements pour que mes souvenirs, qui peuvent peut-être apporter à l'Histoire la contribution de quelques vérités, restent enfouis dans des papiers de famille. Sans les remanier profondément, je les ai donc "arrangés", en éliminant seulement les détails de caractère trop personnel ou familial. Peut-être la rédaction finale se ressent-elle quelque peu de ce faux départ.

Dans la première partie, le lecteur trouvera quelques révélations, précisions ou réflexions sur le travail du Service de Renseignement avant et pendant la guerre, sur les causes de la défaite de 1940, sur l'action du général Weygand à Alger de 1940-1941, sur la Résistance et la Libération, sur la campagne d'Allemagne de la Ière Armée française et sur l'occupation en Allemagne.
Peut-être seront-elles de nature à modifier son opinion sur certains faits ou sur certains hommes, auxquels l'histoire écrite après la guerre, trop souvent sous l'influence de la politique, n'a pas fait leur juste place.

La seconde partie du livre est consacrée à mon commandement en Indochine et à l'affaire de Diên Biên Phu.
J'ai déjà exposé ce que fut cette affaire dans un ouvrage, Agonie de l'Indochine, paru en 1956, mais les événements étaient alors trop récents pour que je puisse tout dire. Depuis, du temps s'est écoulé. Des faits peuvent être révélés que j'avais volontairement passés sous silence. D'autres que j'ignorais ou ne faisais que soupçonner sont venus à ma connaissance. De plus, beaucoup des acteurs principaux du drame sont morts, et tous ont cessé d'occuper des postes actifs : des critiques peuvent donc leur être faites sans leur nuire, car leurs actes, comme les miens, n'appartiennent maintenant plus qu'à l'Histoire. Certains d'ailleurs m'ont devancé en publiant eux-mêmes ou en faisant publier leurs thèses. Il est normal que je leur oppose les miennes.
Par ailleurs, la "deuxième guerre d'Indochine", menée par les Américains avec des moyens incomparablement supérieurs aux nôtres, a duré deux fois plus que la première et a abouti à un échec que la diplomatie a cherché un moment à camoufler, mais qui est vite devenu évident. Et la "troisième guerre d'Indochine", soutenue par les seuls Sud-Vietnamiens abandonnés par leurs alliés, s'est terminée par un désastre. Tout cela apporte la preuve que les difficultés auxquelles se heurtait le haut commandement français en Indochine étaient plus insurmontables encore que mes prédécesseurs et moi l'avions cru. Les événements politiques et militaires qui, en 1954, ont provoqué notre défaite en ont donc reçu un éclairage nouveau.

On de manquera pas de dire que cette partie de mes souvenirs est un plaidoyer "pro domo". J'en conviens volontiers, mais c'est le cas de tous les Mémoires, qu'ils soient l'œuvre d'hommes politiques, de militaires de tous grades, de diplomates, de magistrats ou d'avocats, de journalistes, d'écrivains, d'artistes, d'hommes d'affaire, etc. De quelque nom qu'on les baptise, des Mémoires sont toujours un plaidoyer plus ou moins franc ou déguisé, dans lequel l'auteur, même s'il prétend le contraire, cherche à vanter ou à défendre son œuvre, ses actes ou ses idées.
C'est d'ailleurs légitime, surtout s'il a été l'objet de critiques ou d'attaques. Tout ce que l'on doit exiger de lui, me semble-t-il, est que les faits qu'il rapporte ne soient pas volontairement déformés et que les textes auxquels il se réfère ne soient en aucune manière dénaturés. De cela, en ce qui me concerne, je puis donner l'assurance.

J'ajouterai que je n'ai guère d'illusions sur les chances qu'à ce livre de beaucoup modifier l'idée que ce sait le public des conditions dans lesquelles s'est terminée pour la France la guerre d'Indochine. La thèse présentant Diên Biên Phu comme un désastre irréparable, dû à la débilité mentale du commandement militaire et dont les néfastes conséquences n'ont pu être atténuées que grâce au génie diplomatique d'un "superman", a été trop serinée à l'opinion, elle y est trop profondément ancrée et son maintien sert encore trop d'intérêts politiques pour qu'un ouvrage comme celui-ci puisse la détruire. Peut-être même suscitera-t-il plus de critiques que d'approbation, car il généralement mal vu de bousculer l'Histoire installée.
Mais peut-être aussi fera-t-il réfléchir ceux des lecteurs capables d'échapper aux idées reçues et aidera-t-il un jour un véritable historien à étudier objectivement les conditions dans lesquelles la France a quitté d'Indochine.

Table des matières.

Première partie.
Chapitre I. - Premières armes.
Chapitre II. - Au service de renseignement.
Chapitre III. - Avec Weygand à Alger.
Chapitre IV. - L'armée d'armistice.
Chapitre V. - La clandestinité.
Chapitre VI. - La libération.
Chapitre VII. - Au commandement du 3e Régiment de Spahis Marocains.
Chapitre VIII. - En Allemagne avec Koenig.
Chapitre IX. - Commandant de la Division de Constantine, Commandant de la 5e Division Blindée, Adjoint au Commandant en Chef en Allemagne, Chef d'État-Major "Centre Europe".
Deuxième partie.
Chapitre I. - Commandant en Chef en Indochine.
Chapitre II. - La situation en Indochine à mon arrivée.
Chapitre III. - Le "Plan Navarre".
Chapitre IV. - L'exécution du plan.
Chapitre V. - Les opérations militaires jusqu'à la bataille de Diên Biên Phu.
Chapitre VI. - Les préliminaires de Diên Biên Phu.
Chapitre VII. - La bataille de Diên Biên Phu.
Chapitre VIII. - Les suites de Diên Biên Phu.
Chapitre IX. - L'armistice.
Chapitre X. - Etouffement.
Appendice. - Controverses sur Diên Biên Phu.

 

Editeur : Plon
Date edition : 1979
ISBN ou ref : 2-259-00442-3
Support : livre
Genre : biographie
Période concernée : de 1939 à 1970
Région concernée : Ouest Europe et Asie/Pacifique

Proposé par Francis Deleu le vendredi 09 août 2013 à 19h41

lue 3032 fois décrypter

 

Suivre le débat sur Le temps des vérités et y contribuer
 

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

sujet.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  2 requêtes