Le salaire de la destruction sur le forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

Le salaire de la destruction

Formation et ruine de l'économie nazie

Adam Tooze

Traduit de l'anglais The Wages of Destruction: The Making and Breaking of the Nazi Economy, 2006

Quatrième de couverture
Certains livres sont appelés à demeurer sans équivalent, dépassant tout ce que l'on a pu lire sur un sujet. Le Salaire de la destruction, une histoire économique du IIIe Reich, est l'un d'eux, tant pour le nombre d'idées reçues qu'il balaye que pour les conclusions inédites et l'approche globale qu'il propose.
La catastrophe de 1939-1945 est-elle née de la puissance implacable de l'Allemagne nazie ou bien a-t-elle été précipitée par ses faiblesses économiques? Captivant, unanimement reconnu, fruit des recherches d'un historien au sommet de son art, cet ouvrage capital donne un poids nouveau et central à l'économie dans la politique de conquête mondiale élaborée par Hitler.

Cet ouvrage a été couronné par l'Economist Book of the Year, (catégorie "Histoire") en 2006, le Wolfson History Prize en 2006, le Longmann-History Today Book of the Year Prize en 2007.

Commentaire personnel
Tooze revisite toute l'histoire du Troisième Reich du point de vue de la concurrence géopolitique avec l'autre puissance montante, les États-Unis, et du point de vue des contraintes économiques, sans soutenir d'une quelconque façon la thèse d'une surdétermination de l'économie. Les États-Unis, principale puissance juive est l'adversaire numéro un. C'est pour faire le poids face à ce concurrent que l'Allemagne doit chercher son Lebensraum im Osten. Tout au long du conflit, et notamment en 1940, l'auteur scrute le rapport du potentiel de production qui va conduire vers l'issue finale. 650 pages qui se lisent presque d'un trait.

C'est passionnant, mais la traduction, pourtant signée d'un grand nom, Pierre-Emmanuel Dauzat, est calamiteuse.


Adam Tooze enseigne l'histoire de l'Allemagne à Yale.

 

Editeur : Les Belles Lettres
Date edition : 2012
ISBN ou ref : 978-2-251-38116-9
Support : livre
Genre : récit ou roman
Période concernée : de 1870 à 1945
Région concernée : Ouest Europe

Proposé par Emmanuel de Chambost le mercredi 30 janvier 2013 à 18h38

Dernière contribution le vendredi 10 juin 2016 à 16h54

lue 7052 fois décrypter

 

Suivre le débat sur Le salaire de la destruction et y contribuer
 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  2 requêtes