"De la combe aux fées à Lurs" et "La grande Maison" sur le forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

"De la combe aux fées à Lurs" et "La grande Maison"

Charles Chenevier

Le commissaire Charles Chenevier

C’était un « grand flic »

Il a écrit 2 livres sur sa carrière et sur les principaux crimes qu’il a eu à éclaircir tout au long de sa vie.

Né en 1901, après avoir été journaliste, il postule à 24 ans pour le poste d’inspecteur de police. Il concourt dans le courant de l’année 1934 pour le grade de commissaire.

En 1935 il est affecté chez Mondanel inspecteur général des services de police criminelle où il retrouvera le commissaire Belin à qui il voue un véritable culte.

Il participa à toutes les grandes « Affaires » :

Le mystère de la Combe aux fées en février 1934

L’assassinat du roi de Yougoslavie et du ministre Louis Barthou par les Oustachis croates le 9 octobre 1934

Le dépistage d’agents secrets italiens avant 1940

La traque de ceux qui ont exécuté Max Dormoy en 1941,

Ceux qui ont volé les bijoux de la femme la plus riche du monde « la môme moineau » en 1947,

Ceux qui ont dérobé le bijoux de la Bégum en 1949.

L’odieux crime de Lurs.

Il a contribué à arrêter tous les grands bandits de l’après-guerre qui, dans des tractions-avant de 15 / 6 cylindres filant à 150 km/heure ( voiture produite en quantité par Citroên surtout après guerre ) semaient tous les policiers : René Girier dit « René la canne », Pierre Loutrel dit « Pierrot le Fou », Raymond Naudy, Émille Buisson, « l’ennemi public N°1 » qui avait 80 attaques à main armée, son frère Jean Baptiste dit « le Nus », Francis Guillo etc.

Enfin il faut joindre à ceux-ci, tous ceux qui on fait partie de la « Gestapo Française » de « la Carlingue » : Jean-Baptiste Chave dit » Nez de braise », qui fit le premier hold-up de l’occupation, le 24 févier 1941, rue de la victoire, Abel Danos dit « le Mammouth » qui s’est fait prendre en 1948

Déporté, Chenevier a travaillé dans les services secrets après la guerre jusqu’en 1947 et a ensuite repris ses fonctions. Après avoir été nommé commissaire divisionnaire et sous-directeur de la police nationale, Chenevier à pris sa retraite à 59 ans en 1960

 

Editeur : Flammarion et Presses de la Cité
Date edition : 1962-1976
Support : livre
Genre : étude historique
Période concernée : de 1870 à 1970
Région concernée : Ouest Europe

Proposé par Serge Desbois le vendredi 08 juillet 2011 à 06h38

Dernière contribution le mardi 03 juillet 2018 à 07h39

lue 12765 fois décrypter

 

Suivre le débat sur "De la combe aux fées à Lurs" et "La grande Maison" et y contribuer
 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  2 requêtes