L'affaire Guy Môquet sur le forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

L'affaire Guy Môquet

Enquête sur une mystification officielle

Jean-Marc Berlière & Franck Liaigre

Les historiens Berlière et Liaigre ont déjà publié Le Sang des communistes. Les bataillons de la jeunesse dans la lutte armée: automne 1941 chez Fayard (2004) et Liquider les traîtres. La face cachée du PCF (1941-1943), Robert Laffont (2007). De son côté, J.-M. Berlière est l'auteur de l'essai Les policiers français sous l'occupation - déjà présenté sur Livres de Guerre - ainsi que divers autres ouvrages et collaborations à des livres traitant de l'histoire des polices françaises. Je mentionne encore sa participation à la bonne série documentaire Histoire de la police française - Mythes et réalités de Louis XIV à nos jours.
Ils sont considérés à juste titre à la fois comme des spécialistes des polices sous l'occupation et des chercheurs indépendants qui maîtrisent l'histoire de la position et de l'action du PCF entre 1939 et 1943.

C'est l'usage politicien de la figure de Guy Môquet à l'initiative de l'un des conseillers de N. Sarkozy en 2007* qui a poussé les deux chercheurs, irrités par une nouvelle opération politicienne effectuée dans l'histoire de la Seconde guerre mondiale au détriment de la réalité des faits, à entreprendre une enquête sur ce qui est devenu "l'affaire Guy Môquet". Il ne s'agit donc pas d'une biographie mais d'un travail sur une mystification, travail basé sur la consultation approfondie de plusieurs fonds d'archives, base de toute étude en histoire.
Elu président, N. Sarkozy fit lire la dernière lettre du jeune homme à ses parents par une lycéenne le 16 mai 2007, jour de son investiture. Estimant que cette lettre pourrait améliorer son image auprès de couches de la population française jusque là peu ou pas sensibles à son charme, il décide alors qu'elle serait lue le 22 octobre dans tous les lycées du pays:
Cette initiative va faire exploser le front des antisarkozystes. Le Parti communiste, sous la plume de Marie-Georges Buffet salue, le 16 mai, ce "message fort": "Parce que ce jeune homme était porteur de patriotisme par son engagement dans la résistance, mais aussi parce que son combat pour l'émancipation humaine avait un but, celui de construire une République des droits et libertés dans une démocratie." (...) Nous y sommes: Guy Môquet est devenu l'incarnation de "la résistance aux barbares hitlériens"; son engagement - comprendre celui du PCF -, "pleinement d'actualité" était "la construction des droits et libertés dans une démocratie", celui-là même qui "anime aujourd'hui les hommes et les femmes de progrès." (p. 11-12)
Et les historiens dans l'affaire ? Ils n'ont pas réellement pesé dans les débats. La plupart d'entre eux ont choisi de se taire. La majorité de ceux qui se sont exprimés l'ont fait sans jamais avoir consulté des archives désormais accessibles: ils ont tenu des propos approximatifs, synthétisé des informations de seconde main qu'ils n'avaient pas contrôlées, ils ont pu critiquer la "caporalisation mémorielle" ou les"usages publics de l'histoire", mais ils n'en ont pas moins véhiculé des contre-vérités qu'ils auraient évitées en exerçant pleinement leur métier. Les médias, incapables de vérifier par eux-mêmes la validité de ces discours, ont avalisé des propos qui ne reposaient pourtant sur aucune assise documentaire.
Bref, une fois encore, on a pataugé dans les approximations, les enquêtes journalistes de surface, la mémoire sélective, l'affect partisan et les contre-vérités.

Au départ de leur enquête, les historiens ont posé une série de questions établies à partir d'éléments et d'affirmations relevés durant la polémique qui a suivi la décision de N. Sarkozy. Je pense qu'elles devraient permettre d'engager le débat.

- Guy Môquet peut-il être qualifié de résistant ? Si oui, quels ont été ses actes résistants et quel était le contenu des tracts et des journaux qu'il devait distribuer pour les jeunesses communistes ?

- Quelles furent les conditions de son arrestation le 13 octobre 1940 ? Comment a-t-il été traité par ses interrogateurs ?

- De la fusillade en octobre '41 de militants communistes dont certains arrêtés depuis fin '39 peut-on affirmer que le PCF était entré très tôt dans la lutte ? Quelle fut la position de la tête du Parti face à la guerre contre le IIIe Reich durant l'automne/hiver '39 puis durant l'été/automne '40 ?

- Des cadres régionaux du Parti ont-ils réellement appelé à la résistance dès juin/juillet '40 ? (théorie de la "double ligne")

- Qui a dressé la liste des otages fusillés le 22 octobre '41 ? Les Allemands ou Pucheu. Guy Môquet fut-il désigné par Pucheu ? Qui a fusillé les otages ? Un peloton de la Wehrmacht ou de la SS ainsi que le montre le clip La lettre ?

Comme je l'ai indiqué plus haut, les auteurs n'ont pas voulu établir la bio exhaustive du jeune supplicié - à 17 ans, on a pas encore un CV très conséquent - mais ont cherché à comprendre pourquoi et comment il est devenu le héros officiel d'une double mystification. On ne saurait aborder la vie de Guy sans aborder le rôle et les décisions du PCF entre '39 et juin '41.
J'espère que cette présentation permettra de lancer un débat argumenté sur un sujet qui, j'en suis convaincu, excède largement la courte existence du jeune homme par ses implications historiques et politiques.

RC

* Comme ils le mentionnent dans leur introduction, le futur président avait déjà utilisé la figure de Guy Môquet en sept. 2006 devant les jeunes de l'UMP.

 

Editeur : Larousse
Date edition : 2009
Support : livre
Genre : étude historique
Période concernée : de 1870 à 1945
Région concernée : Ouest Europe

Proposé par René CLAUDE le jeudi 18 février 2010 à 16h11

Dernière contribution le dimanche 17 mars 2013 à 22h44

lue 8199 fois décrypter

 

Suivre le débat sur L'affaire Guy Môquet et y contribuer
 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  2 requêtes