Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

Le Fantôme de Staline

Vladimir Fédorovski

Au chapitre 1er : Staline ou le génie du mal.

"Lénine a improvisé l'URSS, Staline l'a maîtrisée." De même que l'art de Lénine avait été, en 1917, de bousculer les concepts et les catégories établis en adaptant à la guerre civile et à la révolution les méthodes de la guerre totale européenne en cours depuis 1914, de même le génie de Staline fut de saisir que révolution et restauration, loin de s'opposer, se renforcent l'une l'autre. Quel fut l'ultime objectif politique de Staline ? Croyait-il à la révolution, à ce rêve d'une régénération du monde ? Non, ce qu'il voulait, c'était le pouvoir absolu sur la «Grande Russie». Et ce qu'il aimait hors de toute mesure, c'était dominer les hommes. Sans doute ne faut-il pas chercher une stricte rationalité dans les actes de Staline, et laisser aussi la part au hasard, à la maladresse, aux circonstances. Cependant, à l'instar des grands tragédiens, le dictateur connaissait parfaitement les règles de l'unité de temps et de lieu. Et il a joué une gigantesque partie de poker menteur avec l'Histoire, avec ses tricheurs, ses joueurs médiocres, ses artistes inspirés, car, faute de documents sur sa vie privée, sa carrière, sa manière de travailler, une quantité de légendes et de rumeurs ont circulé à son sujet. Les archives étant désormais accessibles, il est possible aujourd'hui de dresser un portrait plus précis du tyran rouge et de lever bon nombre de mystères sur son règne. Un vieux bolchevique ! le décrivait comme "perfide, fourbe et vindicatif", mais aussi doté d'"une volonté inhabituelle, surhumaine". Cette volonté, qui le rapprochait de son prédécesseur Lénine, explique-t-elle l'étendue inimaginable des ravages du stalinisme ? Ou la logique même du système, au contraire, permit-elle l'extraordinaire ascension de Staline ? "Une puce, grossie des milliers de fois, deviendrait l'être vivant le plus horrible et le plus dangereux qui soit", écrivit Maxime Gorki dans une évocation de Staline retrouvée après sa mort dans les papiers de l'écrivain. Paranoïaque pour les uns, anormal selon Churchill, le dictateur rouge voulait - comme tant d'autres - assurer sa place dans l'Histoire. Mais Staline s'imposa surtout grâce à son formidable talent de manipulateur, en reprenant les codes mentaux du pays, selon la grande tradition de la Russie éternelle. Comme le fait aujourd'hui Poutine...

Le livre, très accessible au grand public, allie la précision de l'historien au talent narratif du romancier. Ancien diplomate soviétique, interprète de Leonid Brejnev, porte-parole du Mouvement des réformes démocratiques à l'époque de la perestroïka, ami d'Alexander Iakovlev (conseiller de Gorbatchev) Vladimir Fédorovski est issu du sérail et fut proche du pouvoir soviétique.
La majeure partie de l'ouvrage traite de Staline qui exerça le pouvoir totalitaire de 1924 à 1953 en imposant la terreur héritée de Lénine et amplifiée sous son règne. L'auteur dresse un surprenant parallèle entre Staline et Ivan le Terrible qui l'un et l'autre mèneront une lutte impitoyable pour éliminer toute opposition.
Au centre de l'ouvrage, la Seconde Guerre mondiale ou la "Grande Guerre patriotique" qui malgré ses millions de morts apparaît paradoxalement comme une époque de liberté pour les Soviétiques.
Ce n'est qu'à la fin de l'ouvrage que se perpétue le fantôme de Staline et son système totalitaire sous Khroutchev, Brejnev, Andropov.
Après la parenthèse "Gorbatchev et Eltsine" et la déliquescence du régime surgit Vladimir Poutine, ancien du KGB, reprenant le contrôle du pays, sachant exalter le nationalisme russe et son besoin de grandeur et dont les dérives pourraient être inquiétantes.

Table des matières:

- Staline ou le génie du mal.
- L'art de la manipulation
- Lénine et son "agent".
- L'énigme bolchevique
- L'ivresse de l'utopie.
- Le sans, le sang, le sang !
- La prise du pouvoir.
- Le dictateur.
- Les tournants.
- Seconde naissance.
- Le désespoir total.
- L'assassinat de Kirov.
- La grande terreur.
- La peur et le mensonge.
- L'énigme Béria.
- Les sommets du pouvoir.
- L'art d'empoisonner.
- Les idiots utiles.
- L'habitant du ciel.
- Le pacte avec le Diable.
- La guerre.
- La bataille de Moscou.
- Stalingrad.
- La victoire.
- Les cendres et la gloire.
- L'amour et l'illusion.
- Le fantôme d'Ivan le Terrible.
- Les crépuscules du Diable.
- Les héritiers.
- L'affaire Docteur Jivago.
- Le "compromis historique".
- Le maître à penser.
- Le pape Jean-Paul II.
- Mikhaïl Gorbatchev.
- La chienlit.
- Les cagoules de Poutine.
- Premier Poutine : le KGB
- Deuxième Poutine : Saint-Pétersbourg
- Troisième Poutine : l'ascension
- Quatrième Poutine : le retour du KGB
- Le secret Poutine.

 

Editeur : Le Livre de Poche
Date edition : 2007
ISBN ou ref : 978-2-253-12681-2
Support : livre
Genre : étude historique
Période concernée : de 1870 à 1970
Région concernée : Est Europe

Proposé par Francis Deleu le lundi 19 octobre 2009 à 16h59

Dernière contribution le dimanche 01 décembre 2013 à 22h50

lue 5128 fois décrypter

 

Suivre le débat sur Le Fantôme de Staline et y contribuer
 

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

sujet.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  2 requêtes