Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

Opération Etoile jaune suivi de Jeudi noir

Maurice Rajsfus

Dans un même ouvrage, Maurice Rajsfus restitue deux évènements accablants pour le régime de Vichy engagé dans une honteuse collaboration : l'opération "Etoile jaune" et la grande rafle du Vel' d'Hiv'.

Opération Etoile jaune.

La 8e ordonnance du 29 mai 1942, qui impose le port obligatoire de l'étoile jaune, dès l'âge de six ans, aux Juifs de la zone occupée, ne fut que l'une des mesures répressives décidées par la Gestapo. Avec un zèle surpassant les attentes de l'occupant nazi, elle fut vite appliquée par les policiers français. Dès 1940, avec la déclaration obligatoire des Juifs dans les commissariats, se préparait l'Opération Etoile jaune.
Maurice Rajsfus souligne combien la police - par obéissance, par fidélité au régime ou par conviction antisémites - sera le bras armé de l'occupant pour appliquer les lois scélérates.

Jeudi noir.

Le 16 juillet 1942 commence la rafle du Vel' d'Hiv'. 13.000 Juifs seront arrêtés et internés dans des conditions épouvantables.
Maurice Rajsfus sera arrêté avec ses parents par un policier, voisin de palier de l'immeuble qu'ils occupaient à Vincennes en juillet 1942. Lorsque plus tard Rajsfus tenta de l'approcher pour tenter de comprendre, le policier retraité lui claquera le téléphone au nez en lançant : "Ca ne m'intéresse pas". A l'hôtel de police de Vincennes, on ne se souvenait pas. C'était l'affaire des Allemands...
L'auteur reconstitue le journée du 16 juillet 1942 en décrivant l'ampleur de la tragédie qui emporta tant de familles juives, en constatant le zèle avec lequel les autorités françaises appliquèrent les décisions nazies, en montrant l'indifférence de la population que les rafles ne révoltaient guère, ... les appels à la délation, le voile pudique qui entoura longtemps ces événements.

Table des matières.

OPERATION ETOILE JAUNE
1. Honneur et discipline.
2. Au service des lois scélérates.
3. Les étapes de l'humiliation.
4. Vers l'étoile jaune.
5. La traque.
6. Les demandes de dérogation.
7. Les non-Juifs porteurs d'insignes.
8. Une presse aux ordres.
9. Vers la Libération.
10. La ligne rouge.
JEUDI NOIR

Première partie - Douze heures d'angoisse.

Deuxième partie - Pas de témoin, pas de crime.
1. L'amnésie locale.
2. La police a oublié.
3. Les chauffeurs d'autobus faisaient leur travail...
4. La mairie de Vincennes manque d'informations !
5. Et les Eglises ?
6. Ma ville a perdu la mémoire !
Troisième partie - Survivant de l'absurde.
1. Souvenirs, mode d'emploi.
2. Enfants perdus.
Francis Deleu.

 

Editeur : J'ai lu
Date edition : 2002
ISBN ou ref : 2-290-34220-3
Support : livre
Genre : récit ou roman
Période concernée : de 1939 à 1945
Région concernée : Ouest Europe

Proposé par Francis Deleu le dimanche 25 janvier 2009 à 12h42

Dernière contribution le vendredi 30 mars 2012 à 22h42

lue 2165 fois décrypter

 

Suivre le débat sur Opération Etoile jaune suivi de Jeudi noir et y contribuer
 

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

sujet.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  2 requêtes