P.C. du GENERAL sur le forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

P.C. du GENERAL

Journal du chef de l'EM du Général Guisan

Bernard Barbey

Ici l'écrivain et chef d'EM du Général Guisan, Bernard Barbey nous décrit l'ambiance qui régnait dans le PC du Général. C'est vivant, bien écrit, parfois drôle mais aussi critique. Un excellent témoignage.

Voici la présentation de ce vieux livre

Pour les Suisses, il n'y a jamais qu'un « général », ce grade étant réservé au commandant en chef, désigné à l'heure du danger.
Le 30 août 1939, l'Assemblée fédérale élisait le « général » Guisan à une immense majorité et lui confiait la tâche de commander l'armée helvétique pendant la nouvelle guerre mondiale. On sait la confiance, l'attachement et la popularité extraordinaire que le chef vaudois inspira au peuple et à l'arnée, du commencement à la fin de sa mission. On sait la fermeté avec laquelle, en 1940, il fit front devant les dangers qui menaçaient le territoire suisse, isolé et encerclé, et la décision, audacieuse et judicieuse, qu'il prit alors, d'installer l'armée fédérale dans un « réduit national » où il la prépara à combattre jusqu'à l'épuisement de ses ressources. On sait enfin à quel degré d'entraînement il haussa, jusqu'au terme des hostilités, la force qui lui était confiée au caur de l'Europe, et le degré auquel il porta son moral.
Voici l'ouvrage qui retrace, au jour le jour, comment le général Guisan conçut et accomplit sa tâche. Son auteur, Bernard Barbey, n'était pas officier de carrière. Romancier, auteur de « Coeur gros », de « La Maladère » et du « Crépuscule du Matin », il avait cependant, avec le plus grand nombre de ses camarades de l'armée suisse, deux vocations: la sienne et sa vocation d'officier. Appelé en juin 1940 par le général aux fonctions de chef de son état-major particulier, le major, puis lieutenant-colonel Barbey fut donc son collaborateur intime et son témoin jusqu'à la fin de la guerre. Ce livre présente les fragments du journal qu'il écrivait pour « faire le point », soir après soir, sans autre prétention que de fixer les faits et les traits, de noter les choses vues et entendues, les impressions du moment. Il est sans doute le plus vivant témoignage de la manière dont la Suisse et sa vigilante armée passèrent cinq années si dramatiques pour le monde entier.

 

Editeur : La Baconnière Neuchâtel
Date edition : 1948
ISBN ou ref : --
Support : livre
Genre : pas défini
Période concernée : pas de période définie
Région concernée : Ouest Europe

Proposé par Christian Favre le vendredi 31 octobre 2008 à 10h58

Dernière contribution le dimanche 06 mars 2011 à 16h18

lue 5284 fois décrypter

 

Suivre le débat sur P.C. du GENERAL et y contribuer
 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0 s  2 requêtes