La Suisse encerclée sur le forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

La Suisse encerclée

La neutralité armée suisse pendant la Deuxième guerre mondiale

Stephen P. Halbrook

C'est toujours très intéressant de découvrir comment est perçue l'histoire de son pays par une personne étrangère. Sans préjugés, sans allégeance idéologique, bref: neutre.
Cette liberté d'expression autorise Halbrook à aller complètement à contrepoil de la révision de l'histoire de la Suisse pendant la Seconde guerre mondiale. Pour lui il ne fait aucun doute que l'armée et Guisan ont sauvé la Suisse. Il n'oblige personne à le croire mais il étaye ses arguments avec mults exemples, entre autres sur l'importance du tir de précision.

« Toutes ces ordures de petites nations existant en Europe doivent être liquidées, quand bien même, pour cela, on devrait nous appeler les bouchers de la Suisse ». Cette déclaration d'Adolf Hitler, en 1943, ne le cède en rien à celle de Joseph Goebbels, le ministre de la propagande allemand : « La Suisse, ce petit état puant... » !
Tandis que les stratèges allemands préparent les plans d'invasion de la Suisse, la Gestapo, quant à elle, établit de longues listes de Suisses à exécuter au lendemain de la conquête. La Suisse demeurait alors le seul état démocratique libre en Europe continentale, son peuple uni dans la résistance, son drapeau invaincu au milieu d'une mer de croix gammées.
Bien qu'officiellement neutre, la Suisse n'a pas caché sa sympathie pour les Alliés. Sa tolérance traditionnelle envers les minorités et les réfugiés politiques, son refus obstiné d'adhérer à l'« Ordre Nouveau » poussèrent le Führer à vouer aux gémonies la seule nation qui avait réussi à dissuader les attaques allemandes.
Cet ouvrage est la première publication d'un auteur anglophone à fournir un compte rendu objectif et solidement documenté, année par année, de 1933 à 1946, sur le rôle militaire joué par la Suisse durant la Deuxième Guerre mondiale : la politique de résistance suisse, les plans d'invasion nazis, les accords secrets passés entre la Confédération helvétique et les Alliés.


Stephen Halbrook est titulaire d'un doctorat de philosophie de l'Université de l'Etat de Floride et d'un doctorat de droit de l'Université de Georgetown. En 1997, il a argumenté devant la Cour Suprême des Etats-Unis, sortant vainqueur d'un débat historique relatif aux problèmes soulevés par le fédéralisme et a témoigné devant le Congrès en de nombreuses occasions. Auteur de quatre ouvrages, il a aussi publié des dizaines d'articles et intervient régulièrement à la radio et à la télévision américaine sur des problèmes juridiques ou de politique générale.


cordialement

CF

 

Editeur : Slatkine Genève
Date edition : 2000
ISBN ou ref : 2-05-101783-2
Support : livre
Genre : étude historique
Période concernée : de 1939 à 1945
Région concernée : Ouest Europe

Proposé par Christian Favre le lundi 21 juillet 2008 à 17h20

Dernière contribution le samedi 05 août 2017 à 19h14

lue 10133 fois décrypter

 

Suivre le débat sur La Suisse encerclée et y contribuer
 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0 s  2 requêtes