Juste un peu flou sur le forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

Juste un peu flou

Robert Capa

Un beau livre richement illustré de photos ... à se faire offrir !

Présentation de l'éditeur
Cet ouvrage réunit le texte et les photographies de Robert Capa sur la deuxième guerre mondiale à ce jour jamais publiés en français. Le récit commence en 1941 lorsque Capa, envoyé par le journal Colliers couvrir la guerre, quitte New York pour rejoindre l'Angleterre. A travers son texte et ses photographies, Capa nous immerge dans un périple trépidant à travers toute l'Europe, de Londres à l'Afrique du Nord, de l'Italie au débarquement, de Paris libéré à l'Allemagne aux derniers jours du conflit. Ce texte, empreint de la violence et de l'horreur des combats, de toute la verve et l'humour de Capa, mêle la guerre, le débarquement, sa relation amoureuse avec la séduisante Pinky, son amitié avec Hemingway. Il révèle Capa sous un autre jour, et nous permet ainsi de ne pas nous arrêter à la mythologie engendrée par ses photos, de porter un autre regard sur son travail de photojournaliste. Il ne se limite pas à être un simple témoin des faits qu'il relate et photographie : il n'est pas spectateur de la guerre, il vit la guerre. Il est reporter, parachutiste, débarque avec les alliés sur les plages de Cherbourg, s'investit totalement auprès des hommes dont il partage l'existence. Sur l'édition originale Capa écrivait en guise d'avertissement : "Ecrire la vérité est tellement difficile, alors pour mieux la traduire je me suis permis de faire quelques retouches à ma façon. Tous les événements et les personnages de ce livre sont fortuits et ont un certain rapport avec la vérité." Ces images et ces mots de Robert Capa montrent bien qu'il n'était pas homme à chercher des vérités absolues, mais des vérités relatives, relatives à la réalité des hommes, de leurs vies et de leurs souffrances.
Biographie de l'auteur au rabat de la couverture de l'ouvrage:
"La vie est dangereuse et celui qui agit doit aller jusqu'au bout de son acte, sans se plaindre." Blaise Cendrars, Eloge de la Vie Dangereuse.
Endre Friedmann, qui deviendra plus tard Robert Capa, est né à Budapest en 1913. Alors qu'il se destine à l'écriture, il deviendra photographe. Obligé de fuir la Hongrie à l'âge de 16 ans à la suite de ses activités gauchistes contre le régime de l'Amiral Horty, il s'installe à Berlin et trouve un poste de garçon de course, puis d'apprenti photographe à l'agence de photos Duphot. Il réalise son premier reportage en 1932 à Copenhague sur Léon Trotsky. En 1933, face à la montée du nazisme, il s'installe à Paris. Il y rencontre Henri Cartier-Bresson, André Kertész, David Seymour et Gerda Pohorylle qui sera sa compagne (c'est avec elle qu'il crée le pseudonyme de Robert Capa). En 1936, il fait son premier reportage de guerre en Espagne. La vie de Robert Capa semble alors en prise perpétuelle à un irrépressible élan. Il photographiera cinq guerres : la guerre d'Espagne (1936-1939), la résistance chinoise à l'invasion japonaise (1938), la deuxième guerre mondiale à travers l'Europe (1941-1945), la première guerre israélo-arabe (1948) et la guerre d'Indochine (1954). Il créera l'agence Magnum avec ses amis Henri Cartier-Bresson, Chim et George Rodger, prendra la nationalité américaine, travaillera avec John Steinbeck, Théodore H. White, Irwin Shaw, Ernest Hemingway. Il sera l'amant d'Ingrid Bergman, passera ses après-midi aux courses, ses soirées dans des clubs avec des femmes ravissantes et ses nuits à jouer au poker avec des amis comme John Huston et Gene Kelly. Robert Capa est de ces hommes qui vivent vertigineusement, dans une proximité dévorante de la réalité, des hommes et du monde. Par l'acte photographique, au cœur des événements, au-delà de tout voyeurisme, il montre la guerre avec une émotion et un courage rares. Et c'est certainement pour cela que ses photos sont si intenses et exaltantes, que son travail de photojournaliste a acquis une renommée internationale. Robert Capa est allé jusqu'au bout, le 25 mai 1954, alors qu'il couvre la guerre d'Indochine, il pose le pied sur une mine antipersonnel et meurt sur le coup.


Francis Deleu.

 

Editeur : Delpine
Date edition : 2003
ISBN ou ref : 2-85107-207-2
Support : livre
Genre : pas défini
Période concernée : de 1939 à 1945
Région concernée : Afrique et Ouest Europe

Proposé par Francis Deleu le dimanche 20 janvier 2008 à 16h21

Dernière contribution le vendredi 01 février 2008 à 18h11

lue 3336 fois décrypter

 

Suivre le débat sur Juste un peu flou et y contribuer
 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  2 requêtes