La Rochelle à l'heure américaine sur le forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

La Rochelle à l'heure américaine

1950-1964

Serge Extrade Francis Lachaise Martine Rivière-Dernoncourt

La création officielle de l'Otan fait suite à la signature à Washington, le 4 avril 1949, entre 11 pays européens et les Etats-Unis du traité de l'Atlantique Nord.
Ce pacte de défense commune dont les USA sont les maîtres d'oeuvres dut faire face des sa création à une guerre froide naissante après une prise de contrôle totale des pays de l'est par l'URSS stalinienne, de la tentative de blocus de Berlin ravitaillé par un gigantesque pont aérien ou du début de la guerre en Corée.
Hors dans l'organisation alliée de défense européenne, la France devait servir d'immense dépôt et de base arrière servant à alimenter le flux de ravitaillement nécessaire aux forces alliées prépositionées en Allemagne. Cette présence américaine principalement devait comprendre des bases aériennes et navales, des camps et des dépôts.
La Rochelle sera l'un de ceci.
"Le journal Le Monde s'en fait l'écho le 9 novembre (1950):"...La France donne ainsi son feu vert à la création de lignes de ravitaillement sur son territoire reliant des ports de l'Atlantique à la frontière allemande."
 
Dans une première partie, les auteurs mettent en avant l'importance de la ville dans la chaîne logistique américaine. Il y sera regroupé le Headquaters Base Section de l'USAREUR Communications Zone transféré en 1956 à Poitiers, le 11th Transportation Terminal Command B et enfin en mars 1960, le Port Area Command.
Dans un second temps, l'implantation américaine est abordée parce que nombreuse et variée que se soit à Laleu (futur école des douanes), Jeumont, Lagord, Aufredy (futur service des pensions des armées) ou Croix-Chapeau à quelques kilomètres de la ville; Croix-Chapeau étant à devenir le plus grand hôpital militaire américain en Europe comme le plus grand entrepôt pharmaceutique, le camp s'étendant sur 56 hectares dont 85 000 m2 de bâtiments. Mais il y aura surtout pour la ville et pour l'année 1953 près de 647 personnels civils qui travailleront pour l'armée américaine. Ils seront 1200 en 1963 et jusqu'à 4600 pour toute la région. Se sera les Local Wage Rate ou LWR ayant un statut particulier mais précaire.
Dans une troisième partie, les auteurs font bien ressortir les causes spécifiques du mécontentements envers la présence américaine que se soit les accidents de la route dû à l'alcoolisme et à une vitesse excessive principalement, à la prostitution surtout près des bases ou à la spéculation sur les loyers et le logement en ses temps difficiles de la reconstruction et du manque d'habitations. Les autres causes pouvant aussi être un parti communiste puissant, autour de 20% aux élections, qui par idéologie fut l'opposant le plus farouche, ou la stratégie US très agressive en Europe mais surtout au général de Gaulle lui même qui n'aurait jamais pardonné a l'administration américaine son manque de soutien dans les années difficiles de 1940-1945; la France se retirant militairement de l'Otan le 7 mars 1966, à La Rochelle des 1964, à Croix-Chapeau en avril 1967.
En dernière partie, les auteurs laissent à penser que l'attrait de l'American Way Of Life fut bénéfique pour la population locale. Comme par exemple, le gigantisme et le spectaculaire de leurs manoeuvres de débarquement, 40 Nodex en 11 ans par exemple; ou la modernité inconnue alors de ses étranges magasins que furent les Post Exchange (PX) genre de supermarché, spécifiquement réservés au seuls américains mais employant du personnel français. Ou alors en vrac, les snack-bar, le confort ménager et électroménager, les grosses voitures américaines, le cinéma, la BD; le sport ou le Rock n'Roll surtout permettrons quelques fois des rencontres entre de jeunes français et des américains.
 
Si pour les auteurs, la présence américaine a permis à la société française de s'engager dans la voie de la modernité, celle que nous connaissons aujourd'hui, que reste t'il des traces de cette présence ?
Une plaque de l'ex 11th Transportation Terminal Command B dans l'ex hôpital Aufredy aujourd'hui siège du service des pensions des armées; une statut de la vierge de Fatima dans la cathédrale Saint-Louis offerte par des soldats US et leurs familles; les cités Lefort à Lagord ou Lafayette à Aytré existent toujours...méconnaissables; ou l'ancien camp de Croix-Chapeau qui aujourd'hui menace ruine malgré de nombreux plans de réhabilitations.
 
bonne lecture
 
 

 

Editeur : ABC DIF éditions
Date edition : 2006
ISBN ou ref : 2-9522279-2-6
Support : livre
Genre : étude historique
Période concernée : de 1945 à 1970
Région concernée : Ouest Europe

Proposé par Laurent Boussaton le mercredi 12 décembre 2007 à 21h48

Dernière contribution le mercredi 12 novembre 2008 à 20h51

lue 10397 fois décrypter

 

Suivre le débat sur La Rochelle à l'heure américaine et y contribuer
 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  2 requêtes