Le Plan Bleu sur le forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

Le Plan Bleu

1947, un complot contre la république

Jean-Marie Augustin

Non, les debuts de la IV° republique ne furent pas un long fleuve tranquille, loin de la, avec en cette annee 1947 des greves insurrectionnelles d'un cote et une tentative avortee de renversement de la republique de l'autre.
 
Donc, le plan bleu* visait au renversement de la republique par un coup d'etat en lui substituant un directoire investi de pouvoirs dictatoriaux.
Lors d'une phase pre-insurrectionnelle, il etait prevu de recenser toutes les cellules communistes ainsi que les unites militaires stationnees en Bretagne; le centre du complot se trouvant a Lamballe.
La phase insurrectionnelle, le jour J, verrait alors la Bretagne decoupee en sept zones, la creation d'un service de protection, la proclamation de la loi martiale, un appel aux officiers d'active et de reserve des regions concernees en vue de la constitution de deux importants groupements armes a Rennes et Vannes et l'attaque de la prison de cette derniere ville.
Puis le groupe de Rennes renforces d'elements de la gendarmerie et de l'armee devait isoler Paris en se saisissant des centraux telephoniques et telegraphiques, de la radio et des centrales electriques puis attaquer la prison de Fresnes pour y delivrer des prisonniers politiques. Une colonne venant d'Allemagne et comprenant une division blindee devait venir renforcer les insurges.
Puis dans les territoires dit liberes, les administrations devaient etre placees sous le controle directe de gouverneurs generaux des regions liberes devant prendre immediatement les mesures suivantes: mobilisation generale; dissolution du parti communiste avec interdiction de reconstitution sous peine de mort; suspension de tous les partis politiques, des associations d'anciens combattants, des syndicats, de la liberte de la presse; autorisation des seuls cultes chretiens; interdiction du droit de greve sous peine de mort; enfin les reunions publiques seraient interdites sauf autorisation.
Bref l'objectif de la conjuration etait l'abrogation de la constitution de 1946 et des lois promulguees depuis la liberation pour revenir provisoirement aux institutions de la III° republique en attendant une nouvelle constitution. Creation d'un directoire national de cinq membres ayant grade de general d'armee avec un secretaire general a leur tete. Ce directoire pouvant prendre par simple decret rediger des actes constitutionnels, etablir ou promulguer des lois ou les abroger s'il les jugeait incompatible.
 
Mais le plan bleu* eut aussi des ramifications a Chamalieres avec le MAC (mouvement anti-communiste) et sa tentative d'assassinat de mars 1947.
Ce fut aussi le pseudo AFL (armee francaise loyale) de la region de Montbeliard, cree pour organiser des milices en soutien des forces de l'ordre en cas de greves, toujours avec cette idee de lutter contre le communisme.
Tous se beau monde, quarante six inculpes, allait se retrouver devant la 17° chambre correctionnelle, le jeudi 20 janvier 1949 au palais de justice de Paris.
 
Enfin, l'auteur replace cette piteuse et ridicule affaire a son juste niveau:
"Ce plan bleu doit etre ramene a ce qu'il est reellement, c'est a dire une escroquerie fabriquee de toutes pieces par un aventurier, nanti d'un faux nom, d'un faux titre et de fausses decorations. Ce n'est donc pas a proprement parler une affaire politique, mais une vulgaire affaire de droit commun. Aurouet dit de Mervelce qui vit d'expedients monte tout simplement une arnaque en exploitant la peur du communisme (c'est moi qui souligne) pour tenter de soutirer de l'argent aupres des maitres de forges lorrains, de la direction des usines Michelin et des negociants en champagne. Seulement, s'il veut paraitre credible, il lui faut echafauder un plan d'action et obtenir des cautions morales du cote des generaux ayant appartenu a la France libre. L'escroquerie prend alors les apparences d'un complot et le"major"fait mine de s'en convaincre. Lorsqu'il rencontre le comte de Vulpian, il trouve en lui le"pigeon"ideal. Le chatelain des Bois l'heberge et le nourrit. Pour flatter et impressionner son hote, Mervelce ebauche sur les pages de son cahier bleu un plan de renversement du regime republicain qui est effectivement, comme il l'a dit lui-meme au proces, une pure speculation de l'esprit..."
Donc, il etait une fois dans la nuit du jeudi 27 mars 1947...
 
Bonne lecture
 
*le nom de plan bleu vient de la couleur du cahier contenant le plan d'action de la soit-disante conjuration
 
 
 

 

Editeur : Geste éditions
Date edition : 2006
ISBN ou ref : 2-84561-273-7
Support : livre
Genre : étude historique
Période concernée : de 1945 à 1970
Région concernée : Ouest Europe

Proposé par Laurent Boussaton le dimanche 17 juin 2007 à 20h29

Dernière contribution le lundi 18 juin 2007 à 10h13

lue 5849 fois décrypter

 

Suivre le débat sur Le Plan Bleu et y contribuer
 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0 s  2 requêtes