Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


Le site "Free French"
 
 
 
 Modérateur du livre
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre

Freefrench / Jacques Ghémard

En réponse à -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1merci d'avcir fait des recherches... de Andréa

Des moustiques partout dans cette page de Jacques Ghémard le dimanche 22 février 2004 à 17h18

Bonjour,

Voici ce que dit Bernard le Marec à propos de l'insigne des Forces Françaises Libres

Les premiers volontaires en Grande-Bretagne portaient, avons nous dit, sur le haut de la manche gauche, la bande brodée "France". Mais cela ressemblait trop aux troupes du Commonwealth qui arboraient à cet endroit la mention de leur pays d'origine. Aussi les F.F.L. voulurent-ils vite posséder un emblème qui leur fût propre et cela d'autant plus que les marins de la France Libre possédaient déjà le leur.

C'est, semble-t-il, en décembre 1940, au dépôt des Forces Françaises Libres à Londres, c'est-à-dire à la caserne de Gordon Street, que fut dessiné par le caporal Louvier l'insigne qui allait devenir célèbre. Il possède deux caractéristiques curieuses : sa taille tout d'abord (44 mm * 28 mm) ne répondant apparemment à rien de logique, s'explique par le fait qu'il fut dessiné sur une page de cahier d'écolier et correspondant donc à une maquette calculée, non en centimètres, mais en carreaux. Surtout le fait essentiel, très remarquable, est que cet emblème ne comporte pas de croix de Lorraine : celle-ci ne fut en effet adoptée en Grande-Bretagne de façon officielle que par les Forces Aériennes et Navales Françaises Libres. L'insigne symbolisait sans doute le glaive du combattant que les Français Libres n'avaient jamais rendu, les ailes de la Victoire et la couronne de laurier du vainqueur. A cause de ses ailes étendues, nombre de "free french" le surnommeront: le moustique ! Si le premier tirage semble avoir été fait par Dingley à Birmingham en 1941, de nombreuses autres frappes eurent lieu dans les années suivantes, par exemple au Caire en 1943. Surtout une très jolie copie en argent, non émaillé, mais entièrement découpé, véritable bijou, fut réalisé en 1941 ou 1942 au Levant. Enfin diverses réductions pour boutonnières furent également frappées en Grande-Bretagne.


Amicalement
Jacques

*** / ***

lue 625 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Freefrench

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.02 s  5 requêtes