Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Jean Moulin / Daniel Cordier

 

Une enquête "scientifique"... ? de René CLAUDE le dimanche 14 septembre 2003 à 11h34

Bonjour,

Régulièrement l'affaire de Caluire rebondit dans l'actualité.
Ayant repéré cette brève dans les pages régions de l'actu Wanadoo, je la dépose ici telle que je l'ai lue, à titre informatif :

"Actualité rhonealpes
22/08/2003 - 11h12 

Arrestation de Jean Moulin: René Hardy innocent, selon une thèse "scientifique"
Un retraité lyonnais, passionné d'histoire, croit avoir démontré de manière "scientifique", dans une étude qu'il vient de terminer, que René Hardy n'a pas été à l'origine de l'arrestation de Jean Moulin, chef de la résistance, à Caluire (Rhône) en juin 1943.
Et il désigne un autre coupable, un agent double, lui aussi présent à Caluire, Max de Wilde, dit "André".

Pendant dix-neuf ans, Christian Simonnet, ingénieur chimiste de formation, a mené l'enquête sur les réseaux complexes de la résistance. Quittant les voies usuelles de la recherche historique, il a employé des méthodes d'investigation propres à la sociologie et à l'économie: à savoir la modélisation.
Suivi par deux ingénieurs polytechniciens et encouragé par le sociologue Edgar Morin, qui estime que le manuscrit "mérite d'être publié", son travail reste actuellement dans le domaine privé.

Pour les historiens, le doute n'est pas permis. Le chef de la résistance a été trahi par René Hardy, "retourné" après avoir été arrêté par les Allemands.
Christian Simonnet, qui avait 13 ans au moment du procès de René Hardy, et qui a toujours cru René Hardy innocent "car aucun élément ne prouvait le contraire" a créé une modélisation et établi, à partir de ce schéma, six "critères invariants" définissant le "résistant retourné", en termes de comportement. La simulation montre que René Hardy, n'a pu être "retourné" car il ne répond pas aux critères invariants, selon l'auteur.

Daniel Cordier, historien et ancien secrétaire de Jean Moulin durant la résistance, reste prudent. "De nombreuses thèses ont été publiées mais c'est évident que René Hardy a trahi, tous les documents convergent", déclare-t-il."
© 2003 AFP

A Livres de Guerre, nous avions déjà entendu parler de cette enquête "scientifique" de Christian Simonnet par des proches de l'un des protagonistes de Caluire. Un entrefilet paru dans un journal local en ligne nous avait déjà confirmé l'existence de ce travail.
Une publication papier ou en ligne serait souhaitable.

Bien cordialement,

René Claude






 

*** / ***

lue 527 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Sur le travail de Claude Simonnet de Jean-Robert GORCE 15 sept. 2003 17h30

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Jean Moulin

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes